Publié dans Sport

Athlétisme-Tom Rochet Nambinina - Il sera le bienvenu si…

Publié le dimanche, 17 mai 2020

Tom Rochet Nambinina est le nouveau chouchou du public malagasy sur le petit écran de la télé  crochet « The Voice ». Plus connu dans le chant, Tom Rochet était aussi déjà connu dans sa région Belfortain grâce à ses performances en athlétisme. En effet, il a été le champion de France de 60m en salle dans la catégorie cadet en 2017. Il a pratiqué l’athlétisme à l’âge de 6ans et cela fait 14 ans qu’il sillonne les pistes d’athlétisme. C’est un habitué des grandes compétitions. D’origine malagasy, le demi-finaliste de The Voice, spécialiste de sprint, a montré son souhait de porter les couleurs de l’équipe nationale malagasy d’athlétisme. « Oui si l’occasion se présente, pourquoi pas ? Ça me tente », a-t-il répondu à un journaliste d’un quotidien de la Capitale lors d’un entretien. Et d’ajouter : « C’est un honneur pour moi de représenter Madagascar, c’est mon pays natal et j’ai déjà discuté de ce sujet avec mes parents ». 

Et de continuer : « Je suis fier de mes origines malgaches et aussi content de représenter le pays en demi-finale de The Voice», a-t-il fait savoir. « Il n’y avait pas de rencontre internationale lorsque j’ai été  sacré champion de France et je n’ai pas pu intégrer l’équipe nationale de France »,  annonce le jeune champion d’athlétisme de 19ans.

Pour la Fédération malagasy d’athlétisme (FMA), elle ne prend en charge les athlètes que lorsqu’ils sont qualifiés. Mais cela n’empêche pas la star des petits écrans de réaliser ses vœux. « Comme tous les athlètes expatriés, il doit être doté d’un passeport malagasy, appartenir à un club local et avoir une bonne performance. Voilà les bases à part les détails minutieux », annonce Tsiry Manantena, le directeur technique national de l’athlétisme.  

« Ce n’est pas la fédération qui engage les athlètes dans les compétitions nationales mais c’est le club comme le cas de Rija Gardiner, engagé au sein du club Crown Antsirabe, lui permettant d’avoir un bordereau de licence malagasy », précise le DTN.

Tom Rochet évolue actuellement au sein du club Montbéliard Belford d’athlétisme. Il pouvait rivaliser avec les meilleurs dans le championnat jusqu’à atteindre le statut d’athlète de haut niveau. Il a déjà suivi une formation sport-études à Elkins aux Etats-Unis. C’est durant cette expérience américaine qu’il a pu faire énormément de musique. 

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff