Publié dans Sport

Football - Ahmad dans le top 50 des maîtres du monde

Publié le jeudi, 21 mai 2020


Ancien président de la fédération malagasy de football et devenu depuis 2017 numéro un de la Confédération africaine (CAF), Ahmad figure dans le top 50 des maîtres au sein du milieu du ballon rond mondial de cette année 2020.
Avec 54 fédérations africaines sous sa direction, Ahmad a un certain poids sur le plateau mondial du football.  C’est le sérieux magazine France Football qui a réalisé l’enquête avant d’établir le classement en fonction de l’impact des actions des personnalités triées sur le volet qui forment ce top 50. A part cette fonction tenue par Ahmad, sa prouesse d’avoir détrôné Issa Hayatou en poste pendant plus de deux décennies est sans doute un des critères  retenus l’ayant propulsé dans ce cercle très restreint des grands de ce monde dans le domaine footballistique. En 2017, un magazine africain a également attribué à Ahmad le titre de l’homme de l’année du continent dans le domaine sportif. L’élection du président de la CAF se fera l’année prochaine en principe. Mais à l’heure actuelle, Ahmad ne s’est pas encore prononcé sur sa candidature à sa propre succession ou non. Ses détracteurs estiment que les affaires qui ont éclaboussé la CAF ces dernières années ne plaident pas en sa faveur dont la dernière en date a été la nomination de la Sg de la FIFA, Fatma Samoura, au poste de délégué général de la CAF pendant six mois. Pour les pro-Ahmad pourtant, ces affaires ne sont autres que le coup de pied dans la fourmilière perpétré par le président de la CAF pour faire sortir les « taupes » de l’ancienne présidence qui ont tissé un réseau pour avoir une mainmise sur la confédération. Et la venue de Fatma Samoura est considérée comme un coup de pouce de la FIFA à son endroit dans le but de la réorganisation de l’administration de la CAF.
« Je me concentre pour le moment sur le Covid- 19 et ne pense pas encore à la future élection de la présidence de la CAF », a répondu le président Ahmad face aux pressions des médias internationaux sur son intention de rempiler pour un second mandat, le dernier comme il l’avait dit dès le début, à la tête de la CAF. Avec ses amis et des gens de bonne volonté, Ahmad parcourt la partie Nord et Ouest de la Grande île pour distribuer de l’aide aux personnes vulnérables en cette période de pandémie.
Néanmoins des prétendants au poste du président de la CAF posent comme première condition à leur participation à la course à la non candidature du président en exercice. Cela témoigne qu’Ahmad possède encore une équipe prête à le soutenir pour un second mandat.
A la tête du Top 50 des maîtres du monde établi par France Football se trouve un dirigeant d’un grand club français en l’occurrence, Nasser Al-Kelhaifi du Paris St Germain suivi par le joueur de la Juventus de Turin, Cristiano Ronaldo, et le président de la FIFA, Gianni Infantino.
Rata

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff