Publié dans Sport

Jeu d’échecs - Fy Rakotomaharo, toujours après ses rêves

Publié le dimanche, 28 juin 2020

Fy Rakotomaharo est un prodige des jeux d’échecs malagasy. En effet, dès l’âge de 10 ans il a été sacré champion de Madagascar. Actuellement âgé de 20 ans, c’est un joueur d’échecs ayant un titre de Maitre international. Malgré les palmarès se trouvant sur son tableau de chasse, le chemin à parcourir reste encore long pour ce jeune maître malagasy. Son plus grand rêve est de devenir Grand maître international (GMI) à ce sport qu’il a pratiqué depuis l’âge de 7 ans. Déjà titulaire d’un titre, il lui manque deux pour devenir un vrai Grand maître international, il doit encore réaliser deux normes GMI.

 

Aujourd’hui, Fy étudie en France et vole de ses propres ailes sans l’aide de personne ni de l’Etat malagasy pour porter haut le fanion national. A chaque tournoi international dans lequel il participe, d’Allemagne en Russie jusqu’au Canada, il porte le titre de Madagascar, mais il paie de ses propres moyens tous les frais de déplacement. Hormis sa vie estudiantine, il donne des cours d’échecs à des particuliers pour gagner sa vie.

Il est licencié au club de Clichy Echecs 92 de 2013 à 2019 puis au club de Mulhouse Philidor depuis 2019. Fy Rakotomaharo est également membre d'un club allemand nommé Bad Mergentheim depuis 2016.

Il a  également à son actif de nombreuses participations et de bons résultats sur les tournois dans toute la France et les pays avoisinants. A brève échéance, son projet est de s’inscrire aux 2 grands tournois de GMI qui se dérouleront en Serbie, fin juillet.

« Si je m’entraine déjà 3 heures quotidiennement en solo pour parfaire mon niveau, travailler avec un entraineur durant au moins 8 heures par semaine reste nécessaire. Je dois également participer à beaucoup de tournois de GMI ou open avec la participation des très forts joueurs pour parvenir à augmenter ma performance ELO ».

 Et d’ajouter « C’est donc pour cela que je demande un petit coup de pouce de votre part. Tout soutien quel qu’il soit me sera d’une grande aide et je suis convaincu que chaque petit coup de pouce me rapprochera un peu plus du titre de Grand maître international ».

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff