Publié dans Sport

MJS-Plan Marshall - 80 Districts seront dotés d’infrastructures sportives

Publié le mardi, 30 juin 2020

80 Districts sur les 119 existants à Madagascar bénéficieront du plan Marshall au niveau des infrastructures sportives. Une grande révolution. Depuis plus d’un demi-siècle, le département de la Jeunesse et de Sports était laissé en bas de la liste des priorités de l’Etat. Depuis son avènement à la tête du pays, le Président de la République Andry Rajoelina a mis les bouchées doubles pour concrétiser le contenu du Velirano numéro 13 : « Faire le sport une fierté nationale ».

 

Pour le ministère de la Jeunesse et des Sports, dirigé par Tinoka Roberto Raharoarilala, il s’est entretenu avec les opérateurs et entrepreneurs dans le cadre du lancement du plan Marshall à Iavoloha.

D’après le ministre des Sports, durant son exposé, deux types d’infrastructures restent la priorité absolue dans le plan Marshall : 15 gymnases couverts de 1000 places pour 15 Districts dont Farafangana, Faradofay, Ambovombe, Ampanihy, Fenoarivo-Atsinanana, Mahanoro, Ihosy, Maintirano, Antsohihy, Mandritsara, Sambava, Vohemar, Betafo, Ikongo et Manakara en bénéficieront.

Trois autres  gymnases couverts de 4000 places seront construits dans les villes de Mahajanga, Toamasina et Toliara.   31 terrains synthétiques entourés de gradin de 1000 places seront érigés dans 31 Districts  à savoir Ambatofinandrahana, Manandriana, Fandriana, Maintirano, Antanifotsy, Sainte-Marie, Andapa, Ambanja, Andilamena, Farafangana, Antalaha, Soanieranivongo, Marovoay, Manjakandriana, Fianarantsoa I, Vohemar, Anjozorobe, Maevatanana, Vangaindrano, Soavinandriana, Arivonimamo, Amboasary Atsimo, Vondrozo, Ambatoboeny, Fenoarivobe, Sakaraha, Analalava, Maroantsetra, Mananara Avaratra, Manja et Lalangiana. Le plus majestueux de tout cela reste le stade Barea Mahamasina qui sera réhabilité à 40 880 places au lieu de 2500 seulement auparavant.

Dans la foulée, le ministre a également précisé aux auditeurs les conditions d’éligibilité à l’appel d’offres. Et avec ce plan Marshall, les opérateurs résidant dans les lieux d’implantation des infrastructures auront ainsi une opportunité pour postuler aux marchés.

Le Président n’a pas lésiné sur les moyens pour doter le département de la Jeunesse et des Sports de ressources conséquentes à la mesure des ambitions escomptées. Le budget du MJS a été révisé à 13 milliards d’ariary au lieu de 8 milliards d’ariary.

Après la consécration du    Président de la République Andry Rajoelina, comme    champion de l’éducation physique de qualité et des sports en Afrique, lors de la conférence des ministres africains pour la mise en œuvre du plan de Kazan en Afrique, à Antananarivo, en septembre dernier, Madagascar se verra bénéficier de financements extérieurs conséquents émanant des partenaires internationaux tels que l’ Union africaine et l’UNESCO.

Recueillis par Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff