Publié dans Sport

Volley-ball-25eme édition de la CCZ7 - Une rude bataille à l’horizon

Publié le mercredi, 30 janvier 2019

La 25eme édition de la Coupe des clubs champions Zone 7 (CCZ7) prévue du 3 au 10 février à Madagascar, aura une ambiance festive cette année. Côté compétition, les équipes malagasy se feront le plaisir de garder le titre de la grand-messe régionale du volleyball à domicile. Plus facile à dire car tout le monde sait que gagner le titre ne sera pas une mince affaire pour les hôtes. Le tenant du titre masculin les Swim Blue fera le déplacement dans la Grande île avec la ferme intention de garder son bien. Et les Mauriciens du Faucon Flacq Camp-Ithier entament une rude préparation dans le même but de gagner le titre que les Malagasy.

Chez l’équipe masculine, Madagascar aura 4 représentants tandis que Maurice aura trois représentants en masculin avec le champion, le Quatre-Bornes VBC et Trou-aux-Biches Sharks. Au total, ile Maurice aura huit équipes en lice tout comme Madagascar. Au total 24 équipes issues des 5 pays,   à savoir Madagascar (pays hôte), Maurice,  Mayotte, Seychelles et Comores seront attendues dans le pays durant les jours de compétition. Les équipes réunionnaises seront une nouvelle fois absentes du Championnat des clubs de la zone 7 (CCZ7) le mois prochain (3-10 février) à Madagascar.Pour la FMVB tous les préparatifs sont déjà en place. La fédération est à pied d’œuvre pour résoudre les derniers détails pour l’hébergement des délégations étrangères.

Les Réunionnais pointent du doigt la FMVB

Dans un entretien accordé au Quotidien de la Réunion le week-end dernier, le président de la Fédération française de volley-ball (FFVB), Eric Tanguy, a fait une virulente sortie contre KayseeTeeroovengadum, président de la zone 7, Jocelyn Andriamandimbisoa, président de la Fédération malgache de volley-ball (FMVB) et Amr Elwani, président de la Confédération africaine de volley-ball (CAVB).«J’ai donc essayé de contacter la zone 7 et la fédération malgache mais nous n’avons reçu aucune réponse. Et depuis, je n’ai plus aucune nouvelle de Madagascar alors que nous étions en contact régulier depuis un an. J’ai l’impression que M. Andriamandimbisoa a subitement décidé de retourner sa veste», regrette  Florence Avaby,  présidente de la Ligue réunionnaise de volley-ball (LRVB), « Il faut rappeler que c’est la ligue réunionnaise qui avait décidé de ne pas prendre part au tournoi à la suite des problèmes survenus lors des Jeux des îles de l’océan Indien de 2015 à la Réunion dans le sillage de l’exclusion de Myriam Kloster de la sélection féminine réunionnaise », a précisé notre interlocuteur.Et d’ajouter que la ligue de Mayotte a reçu une invitation de la zone 7 depuis décembre 2018. 

Recueillis par E.F.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Visite du Président Rajoelina à Toamasina - L’excès de zèle du préfet fait jaser !
  • Nécrologie - Manandafy, le bouillant politicien n’est plus
  • Parc industriel à Moramanga - « Je ne reculerai pas pour l’intérêt de la Nation », dixit Andry Rajoelina
  • Troisième Arrondissement - Anyah brigue un second mandat de député
  • Jardin d’Antaninarenina - Vendu à des fantômes !
  • Gouvernement - Ntsay Christian Deux ministres obligés de démissionner
  • Crash d’un Boeing d’Ethiopian Airlines - Psychose à Madagascar
  • Ile Maurice - Visite diplomatique et économique du Président Andry Rajoelina
  • Jaovita Hortense Florette - « Sans la débrouillardise féminine, la population malagasy n’aurait pu vivre normalement »
  • Suspicions de détournement - Deux anciens ministres auditionnés au BIANCO

La Une

Editorial

  • Assainissement et non règlements de comptes !
    La traque des auteurs de magouilles continue et s’intensifie même. Les interceptions s’amplifient et ne font aucune distinction ni un « deux poids, deux mesures ». Tous les anciens dignitaires ayant commis des malversations (conseillers spéciaux, ministres, Dg ou autres, des opérateurs économiques, ...) passent à la trappe. Les mesures de rétorsion contre toutes les formes d’exaction portant atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation sont diversement appréciées auprès de l’opinion et de certaine classe politique. Pour les « ennemis » du régime, en place, il ne s’agit ni moins ni plus que de vilains actes de règlements de comptes. Les principales cibles étant, pensent-ils, les anciens dignitaires du pays. Selon les commentaires véhiculés à travers certains quotidiens de la place et par réseaux sociaux interposés, la nouvelle équipe dirigée par Andry Rajoelina  s’acharne, sans ménagement, contre les membres influents de l’ancienne équipe au pouvoir, et cela, pour leur rendre la monnaie de la…

A bout portant

AutoDiff