Publié dans Sport

Football-Ligue 1 - Jérémy Morel, le retour gagnant

Publié le mardi, 14 mai 2019

Absent sur le terrain  depuis le 16 janvier, Jérémy Morel a effectué un come-back autoritaire avec l'Olympique Lyonnais, bien parti pour conserver sa troisième place synonyme de Ligue des champions. Titularisé en l'absence de Jason Denayer qui l'a relégué au banc des remplaçants cette saison, Jérémy Morel n'a pas apparu gêné par le manque de compétition face à Mario Balotelli. Titulaire face à l'Olympique de Marseille, le défenseur international malagasy a bien marqué son retour avec l'Olympique Lyonnais lors de la 36ème journée de la ligue 1 Conforma français en gagnant le match 3-0 au Vélodrome. L'OL figure à la troisième place du classement provisoire. Et l'OL affrontera Caen le 18 mai prochain. OL est bien parti pour atteindre l'objectif Ligue des champions, fort de quatre points d'avance sur son ennemi du Saint-Etienne, à deux matchs de la fin.

 

«  La satisfaction est également personnelle pour le Réunionnais qui honorait seulement sa dixième titularisation de la saison. "Ça fait toujours plaisir de retrouver les terrains après une si longue absence", avoue celui qui a parfaitement suppléé l'absence sur blessure de Jason Denayer, le défenseur belge, qui a placé Jeremy Morel  sur le banc des remplaçants depuis son arrivée dans l'OL.

« Je suis toujours sur le terrain, mais  ce n'est pas suffisant. C'est sûr que ce n'est pas simple. On essaie de se donner encore plus qu'avant aux entraînements pour espérer répondre présent si par bonheur on faisait appel à toi. »  Et d'ajoutera que « Je ne peux pas me permettre de lâcher, souligne-t-il. Je suis en fin de contrat aussi. J'ai plein de choses dans un futur proche. »

Une première participation à la CAN sous les couleurs de Madagascar attend l'internationale Franco-Malagasy. Après deux premières sorties sanctionnées de défaite avec les Barea, c'est surtout sa prestation dans  l'Olympico qui a certainement rassuré le sélectionneur Nicolas Dupuis. Sa présence en défense centrale des Barea, probablement au côté de Thomas Fontaine, du Stade de Reims, paraît une évidence du 21 juin au 19 juillet en Égypte. « Je me prépare aussi pour jouer ça. C'est toujours plaisant d'avoir des compétitions internationales ». conclut Morel.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle

La Une

Editorial

  • Défi titanesque
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina donnera demain 19 janvier le coup d’envoi du reboisement national d’une envergure pharaonique jamais atteinte depuis 1960. Un travail de titan dont l’objectif vise à mettre en terre 19 millions de plants à travers tout le pays. Madagasikara doit, à la fin du premier mandat de l’actuel Président, retrouver son espace national recouvert d’arbres comme ce fut le cas auparavant. Il s’agit d’une priorité vitale pour le pays. Jadis une Ile verte avant d’être surnommée ironiquement  « l’Ile rouge » suite à la disparition inquiétante de la forêt, Madagasikara doit impérieusement retrouver son identité naturelle. Selon « Global Forest Watch », en 2017, Madagasikara est classé 4ème pays en termes de déforestation, et ce, avec 510.000 ha détruits en une année. Dans le même ordre d’idée, un rapport datant de septembre 2019 fait état d’une remarque sans appel selon quoi la déforestation à Madagasikara se trouve parmi les…

A bout portant

AutoDiff