Publié dans Sport

Football Jeux des Iles de l’Océan Indien Le CN de la FMF dans la confusion

Publié le vendredi, 17 mai 2019

Le match de qualification pour le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2020, exclusivement réservé aux joueurs locaux, contre le Mozambique prévu  le 27 ou 28 juillet prochain coïncide avec les dates des Jeux des Iles. Alors que selon le calendrier de compétition pour le football, durant les Jeux des Iles, ce sera du 18 au 28 juillet. Trois pays en sont concernés sur ce cas à savoir l’Ile Maurice qui affrontera le Zimbabwe et les Comores contre la Namibie, durant le deuxième tour qualificatif du CHAN 2020. Selon le chroniqueur sportif Mirado Rakotoharimalala, soit le comité d’organisation des Jeux des Iles  porte un amendement au calendrier de compétition pour les Jeux des Iles et avance celui du football, car trois pays participants sont concernés. Ou bien c’est à la CAF de reculer de trois jours, autrement dit le 31 juillet, le programme du CHAN. Alors que le match retour est prévu pour le 3 ou 4 août, impossible de l’ajourner car les tours préliminaires de la ligue des champions CAF débutent les 11 et 12 août. Une autre option aussi, soit les pays participants préparent deux équipes nationales, une pour les JIOI et l’autre pour jouer au CHAN.

D’après l’amendement de l’article 7.1.1 de la Charte des Jeux,  « (...) tout concurrent doit avoir la nationalité de l'île et avoir été licencié dans l'île au moins douze mois». Donc les expatriés qui évoluent à l’extérieur ayant déjà été licencié dans le pays peuvent participer aux Jeux.  En ce qui concerne le CHAN, c’est exclusivement local. Pour le cas de l’Ile Maurice et les Comores, les Jeux des Iles restent une priorité pour eux. Ce sont les équipes  A qui disputeront les Jeux. Pour celui de Madagascar, le public propose qu’on laisse les Jeux des Iles aux expatriés malagasy qui évoluent dans l’Océan Indien et confie le CHAN aux joueurs locaux. Mais pourquoi ne pas aussi former une ossature de matchs de groupes aux Jeux des Iles avec des joueurs locaux. Cela aussi peut leur servir de préparation pour le CHAN. Ce ne sont que des suppositions, mais la dernière décision revient au staff technique de la direction nationale et au Comité de normalisation de la fédération malagasy de football. Tout dépendra sûrement aussi des moyens financiers. Par ailleurs, le CN ne s’est pas encore exprimé quant à sa position sur la situation.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent
  • Propagation de fausses nouvelles - Le verdict attendu pour jeudi
  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

Editorial

  • Intouchables ou impénétrables !
    La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du pays devient une sorte de bunker impénétrable.

A bout portant

AutoDiff