Publié dans Sport

Football- Election FMF - Débat à la RNM: deux candidats présents

Publié le dimanche, 18 août 2019

Seuls deux candidats sur les cinq annoncés ont accordé de l'importance à l'émission-débat sur l'élection de la Fédération malagasy de football (FMF) à la Radio nationale malagasy, qui a eu lieu le samedi 18 aout de 10h à 12h.  Il s'agit du candidat numéro 1 Raoul Arizaka Rabekoto et le candidat numéro 2, Mohamad Abdillah Abdou. Ce sont les deux hommes qui ont pris leur courage à deux mains pour faire face aux journalistes de l'émission attractive « Ainga sy Hery », animée par  Daniel Randriamaro et Ratovoson Edward dit Rawest.

 

Pourtant, les émissaires de chaque candidat ont été prévus durant le tirage au sort sur l'existence de ce droit de parole à la station nationale, il y a plus d'un mois. La présence en personne du candidat lui-même était la seule condition pour y participer. Le candidat numero 3 Doda Andriamiasasoa, le numéro 4 Hery Rasoamaromaka et le numéro 5 Neypatreiky Rakotomamonjy n'ont pas répondu à l'invitation. Avant l'intervention téléphonique du public, les deux candidats présents ont pu faire une courte présentation de leur programme. Les points communs pour les deux hommes sont l'établissement d'une nouvelle formule de compétition et la construction des infrastructures. Ensuite, chacun a dévoilé la particularité de ses projets. Pour Raoul Arizaka Rabekoto, il faut se baser sur l'utilisation de la nouvelle technologie dans l'administration en commençant à la base.

Quant au candidat Abdillah, sa priorité est la réhabilitation du lieu de travail pour la fédération et pour toutes les ligues régionales, et équilibrer toutes les compétitions nationales au même niveau. Enfin, pour lui, la relation internationale vient après.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff