Publié dans Sport

Haltérophilie-Championnat d'Afrique - Madagascar se désiste de l'organisation

Publié le vendredi, 01 novembre 2019

Faute de moyens, la Fédération malagasy d'haltérophilie renonce à l'organisation du championnat d'Afrique Jeunes prévu se tenir à Antananarivo du 5 au 7 novembre prochains. Jusqu'à jeudi 31 octobre, à 5 jours de l'évènement, l'instance nationale n'a toujours reçu le moindre ariary venant du ministère de la Jeunesse et des Sports. Si le Président de la République malagasy, Andry Rajoelina, ne badine pas sur les moyens pour faire du sport une de ses priorités, à travers le « Velirano » numéro 13, certaines personnes (appartenant à l'ex équipe du HVM), au sein du ministère ne manquent pas les occasions pour lui mettre les bâtons dans les roues. Même le ministre Tinoka Roberto est bluffé par les magouilles desdites personnes aux « cravates bleues ».

Le secrétaire général du ministère, Lovatiako Ralaivao, en particulier, est pointé du doigt par le président de la fédération Harinelina Jean Alex Andriamanarivo, comme principal acteur de blocage, durant la conférence de presse qu’il a donnée. Et il n'est pas le seul à adopter cette attitude qui va à l'encontre du 13ème défi du Chef de l'Etat au bénéfice des jeunes et du sport à Madagascar. La Fédération d'haltérophilie n'est pas la seule ayant déjà haussé le ton face à cet homme qui a occupé le poste depuis déjà 4 ministres  se succédant à la tête de ce département. Les sportifs malagasy se demandent même s'il n'y pas assez d'experts en sport dans le pays pour qu'il soit irremplaçable.

Pour revenir au championnat d'Afrique, notamment le championnat d'Afrique zone 3, qualificatif pour les Jeux Olympiques, il est maintenu du 8 au 11 novembre. A noter que dix pays sont attendus au pays pour participer à cette joute africaine senior. Madagascar pays hôte, les Comores, Maurice, Lesotho, Kenya, Botswana, Cameroun, Ouganda et Afrique du Sud ont déjà confirmé leur engagement. L'Egypte ne sera pas au rendez-vous car la Fédération égyptienne a été suspendue pour 2 ans par la Fédération internationale d'haltérophilie (International Weightlifting Federation) ou IWF. En effet, l'Egypte a été suspendue par la Fédération internationale d'haltérophilie pour des cas de dopage et ne participait pas depuis les Championnats du monde du mois de septembre dernier en Thaïlande. Cette suspension fait suite à une série de sept contrôles antidopage positifs chez des jeunes haltérophiles en 2016.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être
  • Naina Andriantsitohaina - Acta non verba
  • Nantenaina Rakotonirina - Un maire rassembleur
  • Défaite du TIM dans la Capitale - Autopsie d’une débâcle annoncée

La Une

Editorial

  • Impunité parlementaire ?
    Les députés ont adopté, en séance plénière, une résolution pour la libération de leurs pairs Hasimpirenena Rasolomampionona, élu à Fandriana et Raveloson Ludovic élu à Mahabo, incarcérés pour des affaires qui les concernent personnellement. Suite à la recommandation de la Commission permanente chargée de l'examen des demandes de suspension de la détention, des mesures privatives et restrictives de liberté ou de la poursuite d'un député présidée par Rakotomalala Lucien, député élu à Morombe, les députés ont pris la résolution de libérer les deux élus. Le Bureau permanent est chargé de le transmettre à qui de droit. A charge pour le Gouvernement et la Justice de prendre leurs dispositions. Evidemment, le comportement pour le moins corporatiste crée des vagues.  

A bout portant

AutoDiff