Publié dans Sport

Haltérophilie - Championnat d’Afrique zone III - Les yeux rivés sur Madagascar

Publié le mardi, 05 novembre 2019

Antananarivo, la Capitale de la Grande île, sera la ville hôte du championnat d’Afrique zone Sud (Zone III) du 5 au 8 novembre prochains. « Cette compétition est considérée comme un « Silver qualifying event pour les JO de Tokyo 2020 », avoue le président Harinelina Andriamanarivo Jean Alex. Cet évènement de niveau relevé accueillera 13 pays dont l’Afrique du Sud, l’Egypte, le Botswana, le Lesotho et le Swaziland entre autres. Pour rappel, la compétition à Madagascar représente une belle occasion pour la meilleure leveuse de fonte mauricienne de récolter des points en vue d’une éventuelle qualification aux  Jeux olympiques de Tokyo l’an prochain. Madagascar  sera également représenté par des athlètes performants tous  médaillés aux derniers JIOI de Maurice et Jeux africains. 

Chez les hommes, la Grande île sera représentée par Ricardo Randriarimanana (55kg) Claudio Andrianavalona, Andriamahefa Jules Anthonio (-61kg), Rafanomezantsoa Ravo Cadeau,  Andriatsitohaina Eric Herman (-61kg), Randriarimanana Jean Elarion Ricardo (-67kg), Andriatsitohaina Tojonirina Alain (-67kg). L’halthérophilie féminine, quant à elle, verra la participation de Randafiarison Rosina (-45kg), Bakoliharisoa Sariakanirina Aurela, Randrianandrasana Sitrakiniaina (-64kg) et Ravololoniaina Elisa Vania (-64kg), Sabrina Ny Hasina Andriamitantsoa (47kg), Angelinah Sarah Rakotoarisoa (-55kg). Volana Randrianarijaona sera la nouvelle recrue dans cette joute africaine. Elle est la seule à n’avoir pas disputer les Jeux des Iles. Les yeux sont toutefois rivés sur Rosina Randafison qui multiplie les compétitions pour décrocher son ticket pour le Pays du Soleil levant.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Pandémie de coronavirus - Un millier de Malagasy coincés à l’étranger
  • Professeur Henri Rasamoelina - « Laisser un patrimoine à l’abandon enlève son caractère sacré »
  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !

La Une

Editorial

  • En berne !
    Le mois de juin pointe son nez et coupe la poire en deux. Ce mois en cours termine le premier semestre et d’ici peu, on entamera les six derniers mois de l’année. Juin, c’est le mois de l’année où l’enchantement et la liesse populaire se mettent au rendez-vous. Le mois où l’on enregistre le maximum de jours de « fête » que composent les 365 de l’année. Mais dommage, cette fois-ci tout doit se passer en demi teint. On sera privé des jouissances traditionnelles. En cause, le terrible Covid-19 qui nous étreint au point de mettre en berne le joli mois.Tout commence par une fête religieuse, le lundi de Pentecôte qui, cette année, a eu lieu le 1 juin. Normalement, c’est le jour où la petite famille qui, pour profiter des jours fériés de la Pentecôte, s’évade dans la nature et savoure l’air pur de la campagne. Malheureusement, Covid-19 nous impose, à…

A bout portant

AutoDiff