Publié dans Sport

Golf-MCB Tour championship Madagascar - Lane Barry s’impose, Jean Bà dans le top 8

Publié le dimanche, 01 décembre 2019

Rideau sur le MCB Tour championship Madagascar 2019. Le public malagasy a vécu durant trois jours une compétition internationale d’envergure au golf du Rova à Andakana. Une grande première pour Madagascar d’abriter cette épreuve réservée uniquement aux professionnels de 50 ans et plus et ce dans le cadre de l’Indian ocean swing. Au bout des 3 tours et des 54 trous, la victoire finale est allée entre les mains de l’Anglais Lane Barry tandis que l’unique représentant de Madagascar, Jean Baptiste Ramarozatovo termine à la 7e place.  Une bonne prestation en  somme pour le professionnel malagasy qui ne s’est pas laissé impressionner par ses adversaires dont la plupart ont derrière eux des années de pratique de très haut niveau. C’est certainement cette inexpérience à des compétitions dont la mentale demeure l’une des armes fatales qui a fait défaut à Jean Bà. Lui, qui a
entamé tambour battant l’épreuve en rendant une carte de -2 à la journée inaugurale, a passé un jour sans,  samedi avec un résultat catastrophique de +4. Hier, il s’est démené comme un beau diable pour rectifier le tir en effectuant un -2 mais c’est loin d’être suffisant pour se hisser dans le haut du tableau. Un par au final, Jean Bà se classe à la 7e place à trois coups du vainqueur de la compétition, Lane Barry.

Le futur vainqueur a tissé discrètement sa victoire  par sa régularité. Au premier tour, il restait à l’affût  dans le ventre mou du classement avec une carte de 71. C’est avec ce retard ou avance, selon le cas, que Lane Barry a entamé la dernière journée d’hier, étant donné que samedi il réalisait le par. Et à l’ultime tour du MCB Championship Madagascar, l’Anglais a utilisé à bon escient sa régularité en réalisant un deux coups sous le par. Avec  un total de 69, Lane Barry remporte la 1ère édition de cette épreuve dans la Grande île devant l’Espagnol Quiros Jean (-2) et  le Français Remesy Jean François (-2). Outre, ces  occupants du podium  final, seuls trois autres golfeurs ont réussi à terminer la compétition sous le par en l’occurrence Dodd Stephen (-1), Evans Garry (-1) et Dennis Clark (-1). Après cette première étape de Madagascar, ces 48 golfeurs professionnels du Staysure tour dont Jean Baptiste Ramarozatovo  se retrouveront de nouveau aux Seychelles (5 au 7 décembre 2019) avant de boucler le MCB Tour championship à l’île Maurice du 13 au 15 de ce mois.
Rata

Fil infos

  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !

La Une

Editorial

  • Non-évènement !
    Deux rigolos du microcosme politique local se rencontrent quelque part sous d’autres cieux. Deux personnages du genre énergumène ayant quelques points en commun trament ailleurs sous prétexte, dit-on, de dénoncer des fraudes électorales. Ils sont tous deux d’anciens Chefs d’Etat, et d’un. Ils ont fini chacun leur mandat en queue de poisson. En bref, des « indésirables » dans leur propre pays. De connivence avec quelques individus de la même « espèce », ils fomentent la pagaille ailleurs pour déstabiliser voire même renverser le régime en place. En réalité, leur manigance ne rime à rien. Etant des rejetés sinon des recalés pas plus lourds que le poids d’un brin de cheveu,  Ravalomanana Marc et Rajaonarimampianina Hery, car il s’agit d’eux, des « poids plumes », ne pèsent pas trop pour pouvoir renverser la tendance. Leurs gesticulations ne méritent même pas qu’on y prête attention. C’est un non-évènement ! Seulement, des observateurs avertis et pointilleux s’accordent à déduire…

A bout portant

AutoDiff