Publié dans Sport

Handisport-CCCHOI 19ème édition - 140 délégations dans nos murs

Publié le lundi, 02 décembre 2019

A partir de ce jour, Madagascar est le pays hôte de la Coupe des Clubs Champions Handisport de l’Océan Indien (CCCHOI) 19e  édition. L’évènement s’étalera du 3 au 8 décembre.  Une grande première dans l’histoire du handisport, grâce à une collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, la compétition se déroulera au Palais des sports de Mahamasina. Et cela, après quatre éditions que Madagascar a organisées dans la discipline.  C’est un des aspects qui prouve que l’Etat malagasy ne minimise aucune discipline sportive afin de donner au sport la place qu’il mérite et un  vecteur  de fierté nationale.

 

« Le handisport est toujours mis à l’écart. Pourtant, comme les  personnes valides, nous aussi nous contribuons considérablement au développement tant du sport que pour celui économique de notre pays. Bon nombre de gens confondent encore que handicap rime avec mendicité. Le handisport est souvent amoindri. Détrompez- vous, le handisport malagasy remporte aussi des médailles dans les compétitions internationales. Mais personne ne veut nous venir en aide vu cette image qu’on laisse transparaître. Aussi, personne ne veut nous aider », regrette, Patrice Raoul, président d'honneur du Madagascar paralampic committee (MPC).

A noter que cette compétition indianocéanique entre dans la célébration de la journée mondiale des personnes handicapées, célébrée le 3 décembre à travers le monde. Pour Madagascar, la célébration nationale aura lieu à Ihosy. La CCCHOI se déroule au cours de la semaine de célébration de la région car quatre pays composés de 140 délégations en découdront durant la joute. Les pays concernés sont les Iles Comores, l’Ile de La Réunion, l’Ile Maurice et Madagascar, pays hôte. Trois sites abriteront les compétitions. Le basket-ball sur fauteuil se disputera au Palais des sports de Mahamasina, la pétanque au CBT Mahamasina : double hommes et dames, catégorie physique et sourd et enfin, le tennis sur fauteuil au gymnase de l’ANS Ampefiloha.

Madagascar sera représenté par le club Fanantenana Atsimo Andrefana et le CosaP Analamanga pour le basketball. En tennis, PHSPro Betsiboka et CosaP Analamanga seront nos porte-fanions. Pour la discipline pétanque, catégorie  physique, ce sera l’AscuPSH Analamanga et Vakinankaratra pour les hommes et Vakinankaratra et Atsinanana pour les dames. Quant à la catégorie sourd, l’Asa Analamanga et le club ASAM Atsinanana défendront les couleurs malagasy.

Pour rappel, la CCCHOI entre également dans la célébration du 30e anniversaire du Mouvement Handisport à Madagascar. Actuellement, il regroupe 7 ligues et 900 athlètes dans toute l’île.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !

La Une

Editorial

  • Non-évènement !
    Deux rigolos du microcosme politique local se rencontrent quelque part sous d’autres cieux. Deux personnages du genre énergumène ayant quelques points en commun trament ailleurs sous prétexte, dit-on, de dénoncer des fraudes électorales. Ils sont tous deux d’anciens Chefs d’Etat, et d’un. Ils ont fini chacun leur mandat en queue de poisson. En bref, des « indésirables » dans leur propre pays. De connivence avec quelques individus de la même « espèce », ils fomentent la pagaille ailleurs pour déstabiliser voire même renverser le régime en place. En réalité, leur manigance ne rime à rien. Etant des rejetés sinon des recalés pas plus lourds que le poids d’un brin de cheveu,  Ravalomanana Marc et Rajaonarimampianina Hery, car il s’agit d’eux, des « poids plumes », ne pèsent pas trop pour pouvoir renverser la tendance. Leurs gesticulations ne méritent même pas qu’on y prête attention. C’est un non-évènement ! Seulement, des observateurs avertis et pointilleux s’accordent à déduire…

A bout portant

AutoDiff