Publié dans Economie

Consommation et distribution - Cent sacs de riz pour chaque Arrondissement

Publié le lundi, 30 mars 2020

Eviter toute possibilité de rupture des stocks. Les actions menées par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (MICA), dans le cadre du programme « Tsinjo », n'ont pas cessé. Au cours du week-end dernier, les collaborateurs du ministère ont effectué une descente auprès du 3ème Arrondissement, du côté d'Ankorondrano. « Outre les environs de la Capitale, chaque Arrondissement de la Commune urbaine d'Antananarivo (CUA) a respectivement droit à cent sacs de 50kg de riz. Cette quantité sera répartie entre les différents détaillants au

 

sein de chaque zone. Pour aujourd'hui, nous avons choisi un terrain pour la distribution de ces sacs de riz. Ainsi, cette opération peut se réaliser en suivant la distance d'un mètre imposée », a expliqué Irina Ramalanjaina, directrice de communication au sein du ministère, lors de cette descente. A noter qu'une cinquantaine de collaborateurs du ministère sont mobilisés quotidiennement pour assurer la distribution de ces produits.

Quatorze zones

Outre les six Arrondissements de la CUA, le MICA a également sélectionné quatorze zones supplémentaires de la Région d'Analamanga. « Ces actions s'inscrivent dans les dispositions prises par le ministère pour protéger les consommateurs, mais aussi les vendeurs. Ces approvisionnements permettront ainsi aux détaillants de revendre le riz à des prix abordables, adaptés au pouvoir d'achat des consommateurs, soit 1 800 ariary le kilo. Des badges « Tsinjo » sont distribués auprès des revendeurs pour permettre aux clients de les reconnaître », précise cette responsable. De ce fait, pour sélectionner les détaillants bénéficiaires, le ministère a choisi les vendeurs formels, en possession d'une patente, et se conformant aux réglementations mises en place par le MICA. « Nous restons convaincus que si ces actions menées par le ministère continuent, le problème de l'approvisionnement en riz sera vite résolu », s'est enthousiasmé l'un des détaillants.

En tout cas, les consommateurs pourront toujours joindre les responsables du programme « Tsinjo » avec le numéro vert 812 pour dénoncer toute tentative de spéculation.

Rova Randria

Fil infos

  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90

La Une

Editorial

  • Face-à-face mitigé
    La Session ordinaire des deux Chambres du Parlement bat son plein. Comme le stipule le texte fondamental, la première session se consacre essentiellement à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances rectificative (LFR) de l’exercice budgétaire en cours et aux présentations des rapports d’activité de l’Exécutif devant le Parlement avec en toile de fond dominant le traditionnel face-à-face qui, au fil du temps, se transforme en « bras de fer » mettant aux prises élus du peuple et membres du Gouvernement.  

A bout portant

AutoDiff