Publié dans Economie

Ambatovy - Toutes les dispositions sanitaires maintenues

Publié le mardi, 19 mai 2020

Une personne morte du coronavirus au sein de l'établissement Ambatovy. Cette entreprise minière a recensé neuf personnes atteintes de la maladie jusqu'à ce jour. Face à cette situation, la société maintient toutes les dispositions sanitaires, notamment la mise en quarantaine des employés à Tamatave, et cela conformément à la consigne du Président de la République. « Notre entreprise suivra toujours toutes les consignes liées aux mesures sanitaires, surtout suite à cette perte de l'un de nos collaborateurs. Pour rappel, 150 salariés assurant le service minimum sont actuellement mis en quarantaine dans l'usine.

Ils surveillent les risques industriels liés à l'ammoniac », explique une source auprès de la compagnie minière. Selon les dernières informations fournies par le ministère des Mines et des Ressources stratégiques, 598 employés ont déjà subi le test PCR. La délégation des membres du Gouvernement a d'ailleurs effectué une descente au sein de l'usine, la semaine dernière. Selon le ministre de tutelle, Fidiniavo Ravokatra, les gestes barrières sont respectées et les malades sont pris en charge par le service médical de la société. Le Gouvernement a également fait un don de Covid-Organics aux responsables. 

Stigmatisation 

Suite à l'annonce de la présence de la maladie au sein de l'établissement, les personnels de l'usine sont maintenant victimes de la stigmatisation de la société. « Les gens nous rejettent dès qu'ils savent que nous sommes des employés d'Ambatovy. Les écoles expulsent nos enfants, tandis que les propriétaires de maison nous mettent à la rue. Alors qu'en réalité, cela fait maintenant un mois que nous avons cessé de travailler. La majorité d'entre nous effectuent du télé-travail depuis la fin du mois de mars. Les travailleurs dans le site d'exploitation à Moramanga sont envoyés en chômage technique. Nous nous opposons fermement à cette discrimination et recommande la publication des noms de toutes les entreprises touchées directement par la pandémie », note le communiqué du syndicat. 

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff