Publié dans Economie

Whitley awards 2019 - Vatosoa Rakotondrazafy remporte le prix pour la conservation marine

Publié le vendredi, 03 mai 2019

Honneur pour les Malagasy ! Vatosoa Rakotondrazafy, coordonnatrice du réseau Mihary a remporté le prix de la conservation marine mercredi dernier à Londres lors du « Whitley awards 2019 ». « Madagascar est reconnu mondialement pour ses mangroves, ses récifs coralliens, ses plages et ses algues marines. Plus de 200000 personnes dépendent des ressources côtières et marines pour leur subsistance. Cependant, ces communautés côtières sont la plupart confrontées à un isolement géographique.

L’approche de gestion descendante des ressources naturelles est aussi encore dérisoire. Dans ce cadre, l’autonomisation des communautés locales à prendre et à appliquer les décisions concernant l’utilisation de leurs ressources est désormais considérée comme l’approche de gestion des ressources naturelles la plus efficace », écrit Vatosoa Rakotondrazafy dans la contextualisation de son projet.
Les aires marines gérées localement
La jeune femme a eu l’idée de mettre en place des  aires marines gérées localement comme levier de développement.  « Les Aires marines gérées localement (LMMA) sont des zones marines et côtières gérées par une ou plusieurs communautés dans le but de contribuer à la protection des ressources halieutiques et la biodiversité marine. Elles constituent également des outils importants pour préserver la sécurité alimentaire,  pour lutter contre la pauvreté dans les zones côtières et aider les communautés côtières à s’adapter au changement climatique », note-t-elle.  La première LMMA à Madagascar a été créée en 2005. Depuis, le réseau s’est développé. « Le concept a depuis pris de l’ampleur au sein des communautés, des autorités gouvernementales et des Organisations non gouvernementales (ONG), avec la mise en place d’environ 64 LMMA jusqu’ à ce jour. Ces LMMA sont réparties dans toute l’ile et contiennent une grande diversité de milieux marins et côtiers, des archipels de corail aux forêts de mangroves côtières et une importante communauté locale qui en dépendent pour leur subsistance ».
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs
  • Représentations extérieures de Madagascar - 18 postes d'ambassadeur, trois représentants permanents, trois consulats généraux  à pourvoir
  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

La Une

Editorial

  • Ntsay, le maestro !
     Au fil des jours, des semaines et mois, Ntsay Christian se confirme de façon incontestée à son poste. Qui aurait cru que cet ancien haut fonctionnaire du Bureau international du Travail (BIT)  en poste à Antananarivo serait encore là où il est, au palais de la Primature à Mahazoarivo. Nommé le 4 juin 2018 en tant que Premier ministre de « consensus », ce natif du grand Nord, 58 ans révolus, à la surprise générale, maîtrise les arcanes de l’Administration. Normalement, prévu pour ne durer que le temps d’organiser l’élection présidentielle anticipée, Ntsay y reste toujours un an et deux mois après et contre toute attente son aura augmente imperturbablement en envergure. Le mouvement des « 73 députés pour le changement » en avril 2018 porta un coup fatal pour le régime HVM de Rajaonarimampianina Hery. Trop habitués à … taper contre tout mouvement de contestation, Rajao et ses acolytes commirent l’irréparable ce jour…

A bout portant

AutoDiff