Publié dans Economie

Whitley awards 2019 - Vatosoa Rakotondrazafy remporte le prix pour la conservation marine

Publié le vendredi, 03 mai 2019

Honneur pour les Malagasy ! Vatosoa Rakotondrazafy, coordonnatrice du réseau Mihary a remporté le prix de la conservation marine mercredi dernier à Londres lors du « Whitley awards 2019 ». « Madagascar est reconnu mondialement pour ses mangroves, ses récifs coralliens, ses plages et ses algues marines. Plus de 200000 personnes dépendent des ressources côtières et marines pour leur subsistance. Cependant, ces communautés côtières sont la plupart confrontées à un isolement géographique.

L’approche de gestion descendante des ressources naturelles est aussi encore dérisoire. Dans ce cadre, l’autonomisation des communautés locales à prendre et à appliquer les décisions concernant l’utilisation de leurs ressources est désormais considérée comme l’approche de gestion des ressources naturelles la plus efficace », écrit Vatosoa Rakotondrazafy dans la contextualisation de son projet.
Les aires marines gérées localement
La jeune femme a eu l’idée de mettre en place des  aires marines gérées localement comme levier de développement.  « Les Aires marines gérées localement (LMMA) sont des zones marines et côtières gérées par une ou plusieurs communautés dans le but de contribuer à la protection des ressources halieutiques et la biodiversité marine. Elles constituent également des outils importants pour préserver la sécurité alimentaire,  pour lutter contre la pauvreté dans les zones côtières et aider les communautés côtières à s’adapter au changement climatique », note-t-elle.  La première LMMA à Madagascar a été créée en 2005. Depuis, le réseau s’est développé. « Le concept a depuis pris de l’ampleur au sein des communautés, des autorités gouvernementales et des Organisations non gouvernementales (ONG), avec la mise en place d’environ 64 LMMA jusqu’ à ce jour. Ces LMMA sont réparties dans toute l’ile et contiennent une grande diversité de milieux marins et côtiers, des archipels de corail aux forêts de mangroves côtières et une importante communauté locale qui en dépendent pour leur subsistance ».
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Favoritisme et marchés fictifs - Une députée au pilori
  • « Plan Emergence » - La Turquie partante pour soutenir Madagascar
  • Les rues de la Capitale - Tout est à refaire
  • Libération « LEVA », fuite de Raoul Rabekoto Arizaka - Ô corruption, suspends ton… envol !
  • Parlement - Session extraordinaire à partir du 4 mars 2020
  • Rapport public du Tribunal financier d’Antananarivo - Un comptable de la CUA débiteur de 39 millions d’ariary
  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff