Publié dans Economie

Flambée de prix des PPN - Dernier avertissement du Président aux opérateurs économiques

Publié le lundi, 07 octobre 2019

Le Président de La République de Madagascar, Andry Rajoelina, s’allie toujours du côté des ménages vulnérables. La hausse de prix des produits de premières nécessités (PPN) a en effet frappé le portefeuille des consommateurs depuis maintenant un mois et demi. Face à cette situation, le Chef de l’Etat a lancé un dernier avertissement aux opérateurs économiques durant une émission spéciale, diffusée dimanche dernier sur plusieurs chaînes de télévision. Il dénonce les marges bénéficiaires prélevées par ces derniers. « Je suis de près cette hausse de prix de PPN.

Cette fois, les revendeurs n’auront plus d’excuse. Les opérateurs locaux ont déjà affirmé de leur part qu’ils vendent l’huile alimentaire à 3 000 ariary le litre. Pourtant, les grossistes fixent leur prix à 5 000 ariary. Nous allons ainsi reprendre le « Tsena mora » à titre provisoire afin de subvenir aux besoins des ménages. L’huile alimentaire y est vendue à 3 000 ariary le litre, le riz à 1 000 ariary le kilo et le sucre à 2 000 ariary le kilo. Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, de son côté, se charge de déterminer un prix de référence des produits sur le marché intérieur. Si les opérateurs économiques s’obstinent à ne pas baisser leur prix, il serait envisageable que le Gouvernement lui-même prenne en main l’importation des PPN », avance-t-il dans ses allocutions.

A noter que l’action « Tsena mora » reste une mesure temporaire. Le pays essaie de réduire petit à petit les importations afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. « Nous entamons ces démarches de manière temporaire. Comme il est inscrit dans le « Velirano », notre pays vise l’autosuffisance alimentaire. Effectivement, cet objectif s’avère à moyen terme, et il nous faut du temps pour l’atteindre. Pendant ce temps, nous substituons au fur et à mesure les produits importés aux produits locaux », poursuit-il.

Le « Tsena Mora » a déjà repris son cours depuis samedi dernier. Les consommateurs peuvent s’y approvisionner deux fois par semaine, à savoir chaque mercredi et samedi. Toutes les personnes inscrites officiellement dans leur « Fokontany » bénéficient de ces PPN à prix réduits.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès
  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA

La Une

Editorial

  • Corporatisme et impunité
    Lors de la « Concertation nationale des grands responsables de la Police nationale tenue à Ivato (CCI) le 20 août 2019, le Premier ministre Ntsay Christian sort de ses gonds. D’habitude conciliant dans ses interventions publiques, le Chef du Gouvernement n’a pas pu retenir la colère face à la défense exclusive et parfois aveugle des intérêts professionnels constatée au sein de la Police nationale. Ntsay a tapé sur la table ! Il dénonce le comportement corporatiste qui frise l’impunité dans les rangs des Forces de l’ordre.Néanmoins, le scélérat geste le moins que l’on puisse dire de la Police nationale n’est seulement le fait de cette unité des Forces de l’Ordre, le regrettable comportement s’enregistre malheureusement aussi chez d’autres Corps de métier et qui s’apparente à une tendance généralisée à asseoir l’impunité en tant que système. De l’immunité parlementaire. Les largesses que la Loi fondamentale donne jouissance à un parlementaire préoccupent le citoyen…

A bout portant

AutoDiff