Publié dans Economie

Fibre optique - TELMA et Ericsson vont couvrir tout Madagascar

Publié le mardi, 08 octobre 2019

100 millions de dollars. Tel est le montant du contrat de partenariat signé entre TELMA et Ericsson. Avec cet investissement de taille, les deux parties entendent donc améliorer le réseau mobile à Madagascar tout en complétant la couverture nationale, notamment en termes de fibre optique. Effectivement, à ce jour, TELMA couvre 21 Régions sur les 22 existantes. Quant à la fibre optique, toute la partie ouest de la Grande île en est encore dépourvue. « Chez TELMA, nous cherchons à fournir à tous les utilisateurs à Madagascar des services d’accès et de communication Internet à large bande abordables, de haute qualité et faciles à utiliser. Ericsson va nous aider à atteindre cet objectif. Nous nous concentrons donc aujourd’hui sur la création d’un réseau pour les personnes en déplacement, afin qu’elles puissent être assurées d’avoir une bonne connexion sur tous leurs écrans, du smartphone à l’ordinateur, à travers tout le pays » a soutenu Patrick Pisal-Hamida, administrateur directeur général de TELMA, à l’issue de la signature de cette convention, au mois de juillet dernier, au Caire en Egypte.

 Transformation en 5G
 Ainsi, à travers ce contrat commercial, Ericsson fournira alors des services d’extension, d’optimisation et de mise à niveau logicielle pour le réseau principal et le réseau d’accès radio, dans le but d’accroitre la capacité et le débit de pointe de l’opérateur. Cela permettra notamment d’améliorer considérablement l’expérience mobile des clients de TELMA. « Notre partenariat de longue date avec TELMA marque une nouvelle réussite dans notre démarche visant à soutenir notre partenaire avec des offres innovantes, lui permettant d’offrir à ses consommateurs des expériences haut débit en matière de réseau mobile et accélérer en même temps sa transformation en 5G » précise Nora Wahby, directeur d’Ericsson Afrique de l’Ouest et Maroc. De ce fait, la solution comprendra les derniers produits d’accès et de transport radio du portefeuille des systèmes radio Ericsson. Ce dernier assurera également la fourniture des systèmes de support métier améliorés et une solution principale virtualisée prenant en charge les services « Voice over LTE » et « Voice over Wi-Fi ».
« Avec une capacité accrue, des débits de données plus élevés et une latence réduite, les clients de TELMA bénéficieront d’une qualité de services, plus particulièrement les amateurs de jeux vidéo HD et de jeux en réseaux », s’enthousiasme un responsable au niveau de l’entreprise. En tout cas, cet accord représente donc un investissement global pour TELMA à Madagascar, pour les cinq prochaines années.
Rova Randria

Fil infos

  • Communales à Tana - « Iarivo Mandroso » vote pour Naina Andriantsitohaina
  • De la Région d’Itasy à la DIANA - Un week – end marathon pour le Président
  • Nouveau gouverneur de la Banque centrale - La consolidation des réserves d’or en priorité
  • Andry Rajoelina sur les îles éparses - « L’intérêt du pays passe avant les divergences politiques »
  • Environnement et corruption - Les évêques s’alarment
  • Traite de personnes vers l’Arabie Saoudite - Une passeuse condamnée à 5 ans d’emprisonnement
  • Problèmes de la JIRAMA - “Je prendrai mes responsabilités”, affirme le Chef d’Etat
  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès

Editorial

  • Quid de la Haute Cour de Justice !
    Cinq ans après ou presque de la date butoir de son entrée en fonction, la Haute Cour de Justice (HCJ) n’est pas encore opérationnelle. Un retard flagrant et voulu par un régime, en particulier son chef, qui n’avait pas du tout l’intérêt à son opérationnalité. La Constitution, votée le 17 novembre 2010 et proclamée le 11 décembre de la même année mettant en place la 4ème République, prévoit dans le titre IV l’existence et le fonctionnement de la HCJ. La première Constitution malagasy donnant naissance à la Première République datait de 1959 qui prendra fin à l’élection d’une nouvelle Constitution en 1975, date du début de la Deuxième République qui sera, elle aussi, balayée par la naissance de la Troisième République en raison d’une nouvelle Constitution votée en 1992. Elle s’achèvera en 2010. Le Président de la République Rajaonarimampianina Hery faillit, en 2015, abandonner le siège doré d’Iavoloha en raison…

A bout portant

AutoDiff