Politique

Le député connu sous le pseudonyme de « Jaona Elite », sur les ondes de la radio Antsiva la semaine dernière, s'était extasié sur un soi-disant engouement populaire vis-à-vis de la visite effectuée dernièrement par le Chef de l'Etat à Miarinarivo.
L’avènement de la 4ème République a apporté son lot de nouvelles institutions à l’instar du Haut conseil pour la défense de la démocratie et l’Etat de droit (Hcdded), entre autres, qui attend d’être opérationnel, ou encore la Haute Cour de Justice. Par ailleurs, il y a aussi les autres institutions qui ont déjà vu le jour depuis la transition ou même avant, et qui semblent ne faire que de la figuration. 

Opposition Le Mmf se « décentralise »

Publié le lundi, 12 septembre 2016
Après l’annonce en fanfare de la formation de la plateforme à Anosy, le 2 septembre dernier, les membres du « Malagasy mivondrona ho an’ny fanorenana » (Mmf) ou Rassemblement des citoyens pour la refondation nationale ont enclenché la vitesse supérieure. En fin du week-end dernier, la plateforme d’opposition a commencé sa décentralisation en s’implantant à travers les « Fokontany » de la Capitale et plusieurs régions du pays.
Alors que, suite à sa sortie de l’Annexe B de l’Union européenne, on croyait que la Compagnie nationale de transport aérien allait maintenant reprendre son envol, il semblerait bien qu’il n’en est rien. Du moins en ce qui concerne le personnel. Ces derniers jours en effet, c’est l’effervescence au sein des employés d’Air Madagascar, en raison de rumeurs de plus en plus persistantes sur un présumé plan social des plus drastiques qui mettrait à la porte une grande partie d’entre eux.
Le démarrage rapide et la continuation de tous les travaux pour le bien-être de la population malagasy ont été ordonnés par le ministre en charge de l’Aménagement du territoire. Narson Rafidimanana a en effet haussé le ton. Après la polémique provoquée par la descente inopinée de l’ancien Président Marc Ravalomanana sur le terrain d’Andohatapenaka, objet de la construction d’une nouvelle gare routière, le ministre auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et de l’Equipement (M2pate), s’est exprimé ouvertement « pour remettre les choses à leur place ». 

Presse écrite - « Freenews » entre dans la danse

Publié le jeudi, 08 septembre 2016
Un nouveau venu vient de grossir les rangs des quotidiens de la Capitale. « Freenews » a lancé son numéro 00, hier. « Votre quotidien, votre liberté », telle est la devise de ce nouveau journal qui veut se démarquer à travers la réalisation de grands dossiers d’investigation. Un terrain miné sur lequel peu de journalistes osent encore s’aventurer pour le moment.

Délestage - Aucune solution dans l’immédiat

Publié le jeudi, 08 septembre 2016
Le délestage a encore de beaux jours devant lui. C’est à cette conclusion qu’en est venue la plupart des observateurs après les déclarations du ministre de l’Energie par intérim, le Général Herilanto Raveloharison, par rapport au problème récurrent du délestage. De nouveau interpellé sur le sujet, le haut gradé en effet laisse entendre que l’Etat vient tout simplement de déterminer les origines du délestage actuel. « Le délestage n’est pas le seul problème de la Jirama », déclare-t-il.

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff