Politique

Antsiranana - Un kiosque Telma braqué

Publié le mardi, 07 juin 2016
Un kiosque Telma sis à la rue Justin Bezara a été la cible d’un bandit, hier dans la matinée. Le malfrat, à peine entré dans le kiosque en question, a pulvérisé du gaz lacrymogène à une employée de celui-ci. 

Jirama - L’Etat pousse les citoyens à bout de nerfs !

Publié le mardi, 07 juin 2016
Les consommateurs malagasy sont appelés à serrer encore un peu plus leurs ceintures. Ces deux derniers mois, les prix à la pompe des carburants avaient connu une légère hausse. Une augmentation qui risque de se reproduire durant ce mois de juin. A la hausse du prix à la pompe des carburants s’ajoutera, dorénavant, celle des tarifs de l’électricité.
Malgré le « non catégorique » de Hery Rajaonarimampianina par rapport à la tenue d’élections anticipées, Hajo Andrianainarivelo, chef du parti Mmm et ex-ministre de l’Aménagement du territoire persiste et signe. Hier à Ankatso, il a de nouveau réclamé la démission du Président de la République.  Lors de ses récents déplacements sur la côte est de la Grande-Ile, Hery Rajaonarimampianina avait déclaré que des élections anticipées ne seront bénéfiques pour personnes et que cela pouvait avoir des conséquences néfastes sur l’économie locale.

Représailles politiques - A qui le tour ?

Publié le lundi, 06 juin 2016
Le sénateur Lylison René de Roland, les deux opérateurs Mamy Ravatomanga et Franck Legrand, leur point commun était d’être considérés comme des déstabilisateurs. Une qualification qui reste encore à prouver. Maintenant, qui sera le prochain sur la liste ?
Le cas du sénateur Lylison continue d’alimenter les discussions. A la suite d'une déclaration pour une ville morte, l’élu du Mapar fait aujourd’hui l’objet de poursuites de la part du régime. Une demande de levée de l’immunité parlementaire de l’élu aurait été adressée au bureau permanent du Sénat qui devra se pencher sur le dossier demain.

Hôpital d’Antalaha - Un mouroir selon le maire

Publié le vendredi, 03 juin 2016
Le maire d’Antalaha, Eddie Fernand, n’a pas mâché ses mots pour dénoncer l’irresponsabilité doublée de ce qui est presque un crime de la part des médecins de l’hôpital de la localité.  Pour le premier magistrat de ladite ville, selon ses propres termes, c’est un mouroir qu’ils ont à la place d’un hôpital. « On y va pour mourir et non pour se soigner. Nombre des accouchements dans cet hôpital aboutissent au décès de la mère et de l’enfant », a-t-il déclaré.
L’actuelle équipe dirigeante d’Air Madagascar dirigée par le Canadien Gilles Filetréault se targuerait à l’heure actuelle d’être le principal artisan de la sortie de cette Compagnie nationale de l’annexe B, annoncée par ailleurs comme imminente. Ce à quoi une partie du personnel rétorque que, si sortie de cette liste noire il y a, c’est grâce aux efforts des employés qui, depuis 2012, ont tout fait pour que cette interdiction de voler en Europe puisse être levée.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff