Publié dans Politique

Lutte contre la propagation du coronavirus - L’Etat commande 5 millions de cache-bouches aux industries locales

Publié le vendredi, 03 avril 2020

La lutte contre la propagation du coronavirus demeure le principal défi de l’Etat malagasy. Dans le cadre de la bataille face à cette épidémie, qui a déjà causé la mort des milliers de personnes dans le monde et avec la présence de 70 cas confirmés à Madagascar, l’Etat malagasy a décidé de commander 5 millions de masques de protection. Hier, le Président Andry Rajoelina a effectué une visite à l’une des unités du groupe Aquarelle, sise à Tanjombato, une des zones franches ayant répondu à l’appel de l’Etat.

 

« Nous avons établi un partenariat gagnant-gagnant avec les zones franches dans le but de confectionner des masques de protection contre le coronavirus. Le groupe Aquarelle en fait partie et  va produire avec d’autres entreprises 100.000 à 150.000 cache-bouches par jour », a avancé le Président Andry Rajoelina  comme raison de sa visite dans cette zone franche qui emploie 1200 personnes. « Ce partenariat évitera le chômage partiel à ces entreprises franches et pour l’Etat de se procurer à un coût bas cet équipement nécessaire pour freiner la propagation du Covid-19 », a expliqué le Président de la République. Ces masques de protection lavable, continue-t-il, seront distribués gracieusement aux commerçants, aux Forces de l’ordre et à chaque foyer qui en aura besoin. Le Président a spécifié que les cache-bouches produites  à l’occasion par ces zones franches respectent le protocole de Grenoble. « Cela ne veut pas dire que les artisans ou les sociétés malagasy n’auront plus le droit d’en produire mais il faut qu’ils respectent le protocole que le ministère du Commerce va leur communiquer d’ici peu », a précisé Andry Rajoelina à l’issue de la visite de l’unité du groupe Aquarelle. Cette société a profité du passage du Président de la République, accompagné de la ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Lantosoa Rakotomalala, pour lui remettre un don de 50.000 masques de protection et 10.000 de tropic knits.

D’après la responsable de cette unité du groupe Aquarelle, sa société produira 1.500.000 sur les 5.000.000 de cache-bouches commandés par l’Etat malagasy.

La Rédaction 

Fil infos

  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90

La Une

Editorial

  • Face-à-face mitigé
    La Session ordinaire des deux Chambres du Parlement bat son plein. Comme le stipule le texte fondamental, la première session se consacre essentiellement à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances rectificative (LFR) de l’exercice budgétaire en cours et aux présentations des rapports d’activité de l’Exécutif devant le Parlement avec en toile de fond dominant le traditionnel face-à-face qui, au fil du temps, se transforme en « bras de fer » mettant aux prises élus du peuple et membres du Gouvernement.  

A bout portant

AutoDiff