Publié dans Politique

Traque des malversations du HVM - Entre impunité et chasse aux sorcières

Publié le mardi, 23 juillet 2019

Comme tout diplomate sur le départ, l'ancien ambassadeur de France, Véronique Vouland-Aneini, s'est permis quelques libertés en lançant des piques à l'endroit du pouvoir en place, lors de sa dernière sortie médiatique sur le sol malagasy. C'est ainsi que, dans l'allocution qu'elle a prononcée lors de la célébration du 14 juillet 2019, l'ex-locataire de la Résidence d'Ivandry a interpellé les autorités malagasy pour que « la Justice remplisse son rôle, cesse de léser, de déposséder, d'interdire de sortir du territoire sans base juridique valable, de couvrir des règlements de compte ».

 

Bien que l'ex-chef de mission de l'Hexagone ne l'ait pas dit expressément, beaucoup auront deviné qu'elle faisait allusion aux cas de barons de l'ancien régime dont certains ont vu leurs biens saisis provisoirement, d'autres frappés d'IST (Interdiction de sortie du territoire), tandis que certains autres ont été placés en détention préventive. Ce sont ces poursuites judiciaires engagées pour des suspicions de détournements et de trafics en tous genres qui sont donc considérées par l'ancienne patronne d'Ambatomena comme des « règlements de compte ».

Doit-on pourtant de rappeler que c'est que la Communauté internationale  elle-même -  à laquelle fait partie la France  -  qui dénonce  la culture de l'impunité qui fait que les malfaiteurs en puissance bénéficient d'une sorte d'amnistie de fait pour des actes répréhensibles perpétrés lorsqu'ils étaient au pouvoir. L'effet pervers, c'est que, au vu de cette impunité, certains nouveaux responsables seront aussi tentés de verser à leur tour dans des malversations, escomptant bénéficier également de l'amnésie une fois qu'ils quittent leur poste.

La question qui se pose est de savoir quand est-ce que la traque d'anciennes personnalités malhonnêtes peut être considérée comme une lutte contre l'impunité et quand est-ce qu'elle est vue comme une chasse aux sorcières ? Dans l'un ou l'autre cas, il s'agit de poursuites engagées par de nouveaux dirigeants contre certains de leurs prédécesseurs et forcément, elles prennent l'allure de règlements de compte. L'indélicatesse de Véronique Vouland-Aneini, c'est d'avoir préjugé d'une Justice malagasy manipulée, d'autant plus qu'elle fait allusion à des affaires encore pendantes au Tribunal.

Saisies conservatoires, IST, placement en détention préventive,… Il s'agit de procédures judiciaires (qui existent aussi en France) qui obéissent à des règles bien définies, lesquelles, on le présume, ont été respectées. Quel que soit le terme utilisé, si celui qui est chassé a tout d'un sorcier, les autorités auraient-elles tort de le poursuivre pour le remettre à la Justice? C'est à cette dernière de trancher.

La Rédaction

Fil infos

  • Les rues de la Capitale - Tout est à refaire
  • Libération « LEVA », fuite de Raoul Rabekoto Arizaka - Ô corruption, suspends ton… envol !
  • Parlement - Session extraordinaire à partir du 4 mars 2020
  • Rapport public du Tribunal financier d’Antananarivo - Un comptable de la CUA débiteur de 39 millions d’ariary
  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff