Publié dans Politique

Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels

Publié le vendredi, 18 octobre 2019

Des chaînes publiques  performantes. Cet objectif ne sera jamais atteint sans des personnels qualifiés et des matériels adéquats. Si le premier critère a été plus ou moins rempli ou en phase de l'être à travers une formation, le second vient d'être réalisé en partie. En effet, les chaînes publiques nationales à savoir, la radio et la télévision viennent d'acquérir des matériels avec une faveur pour cette dernière.  Elle s'est dotée de 10 caméras dont 5 pour le studio et 3 destinés au reportage, 6 mélangeurs vidéo, répartis entre ces deux unités.

Une grande première pour les journalistes, caméraman et reporters de la TVM, deux drones phantom sont désormais  à leur disposition pour leur reportage  ainsi qu'un transmetteur vidéo/audio. En plus 20 émetteurs TV à distribuer dans les localités dépourvues et autant aussi pour la radio s'ajoutent à cette longue liste de matériels pour les chaînes publiques. D'une valeur totale de 1 milliard 480 millions Ar, l'acquisition a été effectuée par le déblocage du fonds propre du ministère de la Communication et de la Culture. La remise de ces matériels à qui de droit, à savoir la Direction générale de l'Office de la Radio et Télévision Malagasy (ORTM), se fera lors d'une cérémonie officielle.

Avec ces nouveaux matériels, les téléspectateurs attendent de leurs utilisateurs une amélioration palpable à tous les niveaux ou départements. Cette dotation en matériels de la chaîne télévision publique figure dans le contrat programme liant la ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy, et le Président de la République, Andry Rajoelina. Ce dernier qui a donné également son autorisation au déblocage exceptionnel du fonds propre du MCC lors de l'achat de la retransmission en direct de la dernière phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) et qui a permis à tout un peuple de communier avec son équipe nationale, les Barea de Madagascar. Un effort financier récompensé par cette place de quart-de-finaliste atteinte par la sélection malagasy qui n'était pourtant à cette épreuve qu'à sa toute première participation. Et la fête du football malagasy sur la TVM est loin d'être finie si les Barea « B » parviennent à arracher cet après-midi  face à la Namibie la qualification, la toute première participation de Madagascar, à la phase finale du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN), compétition réservée aux joueurs locaux.

La Rédaction

Fil infos

  • Traite de personnes vers l’Arabie Saoudite - Une passeuse condamnée à 5 ans d’emprisonnement
  • Problèmes de la JIRAMA - “Je prendrai mes responsabilités”, affirme le Chef d’Etat
  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès
  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »

La Une

Editorial

  • Le pacte gagnant
    L’union fait la force ! Cet adage populaire universel n’a jamais déçu. Il est valable à toute situation, à toute culture et à tout pays.  La force bat tous les obstacles et fait gagner à toute bataille ! Grâce aux efforts concertés des Alliés durant la Grande guerre (39-45) que les abominables forces nazies avaient pu être repoussées et écrasées. Les soutiens au candidat n° 4, Naina Andriantsitohaina, affluent. Des mouvements associatifs de toutes les sensibilités ou des régions différentes de l’île, des formations politiques de toutes tendances, des personnalités diverses, des élus (parlementaires ou autres) et de simples citoyens se décident à prêter main forte à Naina. Et d’autres vont encore venir.  

A bout portant

AutoDiff