Publié dans Politique

Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »

Publié le dimanche, 20 octobre 2019

Une grande première dans l’histoire de l’Enseignement supérieur. Désormais, les bacheliers d’Antsirabe et ses environs ne seront plus obligés de se déplacer à Antananarivo ni à Fianarantsoa pour poursuivre leurs études supérieures.  En déplacement dans la Région Vakinankaratra durant le week – end, le Président Andry Rajoelina a procédé au lancement de plusieurs grands projets dont la construction de cette université.
Ce nouvel établissement universitaire, situé à Vatofotsy, sera doté, entre autres, de bâtiments et infrastructures modernes, avec notamment une salle numérique avec une connexion internet gratuite pour tous les étudiants et un amphithéâtre pouvant accueillir jusqu'à 400 étudiants. Parallèlement, un Centre d'Appui pour la formation professionnelle agricole ainsi qu’un Centre de Formation du programme Fihariana ont également été inaugurés. Une occasion d’accélérer l’intégration du monde professionnel par les jeunes.
 

Une nouvelle station d’épuration  pour la ville d’Eaux
Toujours à Antsirabe, les travaux de construction d'une nouvelle station d'épuration d'eau ont débuté officiellement à Andraikiba en vue de garantir un accès à l’eau potable pour tous. A la fin du projet, il est attendu que la production en eau potable de la ville soit plus de 700m3, si elle est de 450m3 actuellement. Une centrale agrophotovoltaïque d’une capacité de 4,9MW, qui alimentera Antsirabe et ses environs ainsi qu’un centre de formation Food&Energy vont être implantés à Tsaratanana. La construction de la centrale est prévue s’achever entièrement en avril 2019.  Le centre de formation, quant à lui, prodiguera des formations en systèmes photovoltaïques autonomes, en production bio-agricole, en agro-technologie moderne et en culture hors-sol.
 
Appui à la sécurité
Le domaine de la sécurité publique n’a pas été en reste au cours de ce déplacement présidentiel à Antsirabe. Le Chef de l’Etat a procédé à la dotation de véhicules 4x4 aux compagnies de la Gendarmerie du Vakinankaratra, Mandoto, Ambatolampy mais également la Préfecture d’Antsirabe et le District de Faratsiho. Ces véhicules contribueront à garantir plus d’efficacité aux actions des Forces de l’ordre ainsi qu’à maintenir la sécurité dans la région. Dans son discours,  en faisant allusion aux échauffourées d’Ambohitrimanjaka, le Président Andry Rajoelina a fermement soutenu qu’il condamnait les actes de violence à l’endroit des Forces de l’ordre dont le devoir est de protéger les citoyens, ainsi que tout acte allant à l’encontre des actions pour le développement du pays et l’intérêt commun de la population.

Des logements aux normes pour les familles  défavorisées
Hier, le Chef d’État a fait le détour au chantier de construction du Centre de Formation professionnelle de référence ainsi qu’à l’hôpital mère-enfant à Antsirabe. Deux infrastructures financées par la fondation Mohamed VI. Pouvant accueillir 1000 étudiants, le centre est destiné aux métiers du tourisme, de l’hôtellerie et aux travaux publics. Le Président Andry Rajoelina a aussi visité la pépinière d’Andranonahoatra Mandaniresaka qui dispose actuellement de 4 000 000 de jeunes plants.  Pour clore sa visite marathon, l’homme fort du pays a officiellement lancé le programme de réinsertion sociale pour les familles défavorisées dans le village communautaire de Vinaninkarena. Une centaine de logements aux normes seront en construction dans cette zone. Outre les logements, les bénéficiaires auront également divers espaces aménagés en poulaillers, en étables et disposeront d’un marché commun ainsi qu’un terrain commun cultivable de 11ha. A entendre le Président, ce programme de réinsertion sociale est une grande première en Afrique. Elle a pour but d’aider les personnes les plus défavorisées à trouver un logement décent et à entreprendre afin qu’elles puissent subvenir elles-mêmes à leurs besoins.
La Rédaction

Fil infos

  • Hery Frédéric Ranjeva - Parmi les meilleurs avocats en France en 2021
  • Nouvelle loi sur la communication - Silence assourdissant de l’OJM
  • Modification de la loi sur les PAC - Le Gouvernement éclaircit
  • Général Charles Rabotoarison - Un des grands serviteurs de l’Etat tire sa révérence
  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier

La Une

Editorial

  • Prise de conscience générale
    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » Il semble qu’on assiste en ce moment à un certain éveil de conscience de la masse populaire sur la dangerosité de cet implacable virus. En cause, la recrudescence des tristes chiffres de la pandémie du Covid-19. Quelquefois, le malheur fait bien des choses. Au début, lors de la première intervention du Chef de l’Etat Rajoelina, ce vendredi 19 mars 2020, annonçant les premiers cas de contamination à Madagasikara, presque tout le monde n’avait pas pris au sérieux le danger réel qui guette le pays. Les détracteurs professionnels ainsi que les éternels sceptiques qui trouvent toujours l’occasion de douter de tout ce que Zandry  Kely dit, ne cessent de le discréditer. Les partisans de ces apprentis sorciers jouant le rôle d’opposition sous-estiment le péril qui pèse sur le pays et véhiculent le message selon lequel le nouveau coronavirus n’était qu’une pure manipulation politique de…

A bout portant

AutoDiff