Publié dans Politique

Interdiction de sortie du territoire - Trois plaintes contre Ny Rado Rafalimanana

Publié le mercredi, 05 février 2020

Deux plaintes pour usage de faux et une autre pour abus de confiance. Telles sont les accusations sur Ny Rado Rafalimanana portées par une de ses relations d’affaires au mois de mars de l’année dernière. Apparemment,  la plaignante a été finalement entendue à voir les informations véhiculées, ces derniers temps, affirmant l’existence d’une interdiction de sortie du territoire  (IST) à cet opérateur économique basé en dehors du pays et qui se dit également ambassadeur d’une association internationale. Un titre pourtant réfuté par les autorités malagasy et ce depuis le précédent régime qui a classé sans suite sa demande d’accréditation à Madagascar.

 

Ny Rado Rafalimanana a laissé des souvenirs amers à certains dont la jeune femme malade, Kareen Ramarojaona, à qui il avait promis la prise en charge de son évacuation sanitaire en Inde pour une transplantation rénale. C’était au temps de la campagne électorale au cours de laquelle la jeune femme, orpheline, ayant lancé un SOS sur les réseaux sociaux, a été « exposée » sur civière  par Ny Rado Rafalimanana au Palais des sports de Mahamasina pendant un événement sportif. Mais depuis «  le bienfaiteur » a complétement disparu de la circulation laissant Kareen et son frère dans la détresse. Des gens de bonne volonté lui sont venus en aide pour assurer du moins son traitement en attendant une éventuelle évacuation sanitaire à l’étranger. Comme cette fratrie ne peut rien faire face à cette promesse non tenue de Ny Rado Rafalimanana,  c’est une autre personne qui a attaqué ce dernier à la Justice malagasy. Lui aussi s’est senti  victime d’escroquerie et a décidé de porter plainte.

Ceux qui croyaient à une décision politique cette interdiction de sortie du territoire de Ny Rado Rafalimanana se sont ainsi trompés. D’autres pensaient pour leur part que la décision aurait un lien avec son refus d’obtempérer face aux gendarmes à Ambatondrazaka. Mais finalement, l’interdiction faisait suite au dossier judiciaire dans lequel Ny Rado Rafalimanana est mouillé et qui nécessite sa présence au pays pour le besoin de l’enquête. Une décision saluée certainement par le plaignant qui aspire à ce que justice soit faite….

La Rédaction

Fil infos

  • Coronavirus - Les numéros verts à utiliser à bon escient
  • Mesures de confinement - L’Etat durcit le ton !
  • Pandémie de Covid-19 - Des actes citoyens suspendus
  • Crédit bancaire - Un moratoire établi pour le remboursement
  • Le Président Rajoelina rassure les populations des Régions
  • Coronavirus - Ihanta Randriamandrato souhaite plus de victimes
  • Secteur privé - Les entreprises optent pour le congé obligatoire
  • Coronavirus - Une prime de risque pour le personnel de santé
  • Mesures de restriction face au coronavirus - « Priorité à l’intérêt général », selon la CNIDH
  • Réquisition des Stations radio et TV - Dernier avertissement de Lalatiana Andriatongarivo

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff