Publié dans Société

Ile Maurice - La passeuse malagasy et deux Mauriciens traduits devant le tribunal

Publié le lundi, 28 janvier 2019

Arrêtée deux jours plutôt avec 158g d’héroïne à l’aéroport de Plaisance à l’île Maurice, M.N.A (25 ans), cette jeune passeuse malagasy était traduite devant le tribunal de Mahébourg, le samedi 26 janvier dernier. Elle  avait dissimulé  la drogue dans ses parties intimes,  la poudre blanche étant placée dans un préservatif. Les autorités locales de répression contre le trafic de drogue l’ont interceptée à sa descente d’avion en provenance de la Capitale malagasy, via le vol MK 289. Et pourtant, la jeune femme n’en est qu’à sa première visite dans l’île voisine. A part cette dernière, deux Mauriciens, ses présumés complices dans le même trafic, avaient été traduits devant le tribunal de Port-Louis. Arrêtés le vendredi dernier, en même temps que la passeuse malagasy,

ils sont incriminés provisoirement de trafic de drogue. Les deux contacts mauriciens de la passeuse supposée sont venus prendre possession de la drogue que celle-ci a fait transiter à l’île Maurice, jeudi. Pour les mêmes autorités de répression de ce pays, il y a un doute sur le fait que les deux hommes de 18 et de 27 ans soient les commanditaires de ce trafic. Et pourtant,  tous les deux ont des antécédents en matière de trafic de drogue dont l’un avait été déjà arrêté en 2015 pour possession de chanvre indien, tandis que le second a été intercepté pour la première fois.

Recueillis par F.R.

Fil infos

  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère

La Une

Editorial

  • CVO, qu'on se le dise !
    Des voix s'élèvent en Côte d'Ivoire, pays de l'Afrique occidentale, région subsaharienne, pour dénoncer l'efficacité du Covid-Organics (CVO) tout en balançant des propos injurieux, frisant la calomnie, à l'endroit du Chef de l'Etat malagasy Rajoelina Andry Nirina.  

A bout portant

AutoDiff