Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Groupe FILATEX - En avant pour la priorisation de la lecture

Publié le mercredi, 12 juin 2019

Les actions sociales effectuées par le Groupe FILATEX se suivent mais ne se ressemblent pas. Tous les domaines sont concernés et parmi ses priorités figure l’éducation. Effectivement, l’apprentissage des jeunes dépend toujours de la lecture. Ainsi, la promotion de cette discipline auprès des élèves dans les écoles primaires est maintenant priorisée par cette entreprise citoyenne. Selon une responsable au sein du Groupe FILATEX, la lecture doit être primordiale au niveau de ces écoles. Cependant, l’un des problèmes bloquant l’atteinte de cet objectif est le manque de livres, notamment dans les bibliothèques des écoles publiques. « Nous tenons vraiment à ce que les élèves ne manquent de rien à l’école, surtout en matière d’apprentissage.

Nous faisons toujours des dons mais cette fois-ci, nous offrons des livres pour les élèves mais également pour les professeurs, c’est-à-dire des livres pédagogiques. Avec ces derniers, nous avons discuté des problèmes rencontrés dans les établissements primaires et le manque de livres en fait partie. Par ailleurs, nous savons très bien qu’un enfant éduqué et qui lit beaucoup devient un bon citoyen, et c’est en quelque sorte notre objectif. Nous voulons qu’un élève ayant appris à aimer lire à l’école, n’arrête plus la lecture tout au long de sa vie. C’est à travers les diverses connaissances puisées dans la lecture qu’il deviendra un citoyen modèle », explique Tanteraka Rakotoarisoa, responsable RSE du Groupe durant la cérémonie de remise de don de livres, effectuée hier à l’école primaire publique d’Andrefan’Ambohijanahary.

 Diverses actions

En effet, 245 livres ont été octroyés pour cette école dont des livres pédagogiques, des manuels pour toutes les matières et destinés à toutes les classes, mais également des livres ludiques pour attirer les élèves de chaque classe à aimer et à s’intéresser à la lecture, notamment des livres de contes, des bandes dessinées, des livres d’histoires bibliques, d’éducation civique et bien d’autres. Il faut dire que le Groupe FILATEX ne fait pas les choses à moitié. Après avoir rénové l’établissement, notamment le jardin, la clôture et le portail, sans parler des diverses donations comme des livres de calcul et de français pour la classe de 7ème, des tables bancs et des kits scolaires, le voilà de retour à l’EPP Andrefan’Ambohijanahary pour faire un don de livres. « Les efforts ont payé puisque les résultats scolaires ont été satisfaisants voire excellents l’année dernière. Le CEPE était à 100 % tandis que le taux de réussite pour les examens d’entrée en 6ème était de 56 %. On espère que le niveau des élèves augmentera et que les résultats seront encore meilleurs cette année », conclut-elle. A noter que 740 élèves jouiront de ces livres.

Tahiana Andrianiaina

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff