Publié dans Société

Tsimbazaza - Un présumé cerveau du kidnapping interpellé

Publié le mardi, 16 juillet 2019

Vendredi dernier, un présumé cerveau du kidnapping était interpellé à Tsimbazaza. Les investigations policières ont révélé qu’il serait impliqué dans des forfaits perpétrés avec ses complices d’un gang spécialisé à la fois dans le kidnapping, les braquages de véhicules sur la RN7 sans parler des attaques à main armée. Les faits. En octobre 2018, Maevatanana fut le théâtre d’une attaque armée. Les cibles : un couple de businessman local. Les assaillants ont fait main basse sur une somme de 80 millions d’ariary. Sitôt informée, la Police s’est mobilisée. Les recherches qu’elle a menées ont débouché sur l’arrestation d’un auteur présumé à l’assaut. La poursuite de l’enquête était telle que quatre autres complices supposés furent également démasqués à leur tour. Mais l’action policière était loin de s’arrêter de sitôt. Un renseignement a révélé que le présumé commanditaire a réussi dans une autre localité.
A nouveau, la Police était partie à la recherché du fugitif.

C’était à l’issue de cette traque que le suspect fut repéré à Tsimbazaza vendredi dernier. Au moment où les Forces de l’ordre sont arrivées, l’homme était fait et était cueilli sur place. Sa surprise était totale d’autant que les policiers étaient en tenue civile. On peut dire aussi que le succès de l’action des Forces de l’ordre découle de la mise en œuvre du nouveau plan conjointement établi par le  ministère des Forces armées, du secrétariat d’Etat chargé à la gendarmerie et le ministère de la Sécurité publique pour verrouiller les portes de la Capitale. 
Franck Roland

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff