Publié dans Société

Toamasina - Des gangs dérobent 80 millions d'ariary de recettes de stations-services

Publié le mardi, 23 juillet 2019

Le week-end dernier, des gangs de la ville de Toamasina, dans l'Est du pays, ont réussi à faire main basse sur une recette totale de 80 millions d'ariary. Une somme réunie à l'issue d'une série de braquages ayant visé plusieurs points de distribution de carburant locaux. Un hold-up est survenu près de l'église catholique à Anjoma. A la lumière du déroulement de l'attaque, il semble clair que ses auteurs auraient tout planifié.

De plus, il semble qu'ils savent parfaitement à quelle heure l'agent de recouvrement, chargé de faire la collecte des fonds, va justement passer dans le secteur. Puisqu'il était complètement surpris, la victime ne pouvait que céder le sac contenant les liquidités à ses agresseurs. Des témoins assurent que ces derniers n'auraient pas hésité à faire feu au cas où l'agent s'était montré moins coopératif.

Toujours le même week-end dernier, une autre agression est survenue dans le secteur du Bazar kely. Les assaillants ont dépossédé leur victime d'une somme de 20 millions d'ariary. Pour le moment, rien ne permet encore d'établir un lien entre ces hold-up, comme de savoir si le coup a émané ou non d'une même bande. Selon une information de la région, ces braquages ne sont que des exemples parmi tant d'autres, qui secouent ou ensanglantent presque quotidiennement la ville de Toamasina. Des riverains déplorent que le commissariat du secteur du Bazary kely soit complètement débordé par la multiplication des alertes reçues dans un intervalle de quelques heures seulement.

Franck R. /T.H

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff