Publié dans Société

Ivandry - Inauguration de la rue Zafy Albert

Publié le mercredi, 24 juillet 2019

Sur le chemin de la démocratie et de la réconciliation nationale. Tel est le thème de la cérémonie d’inauguration de la rue Zafy Albert, hier. Longeant de 700m, ce tronçon de route qui porte le nom l’ancien Chef de l’Etat malagasy, commence au stade d’Alarobia jusqu’au virage menant vers Analamahitsy. D’après fils du défunt, Zafy Richard, la famille a choisi le 5ème Arrondissement pour porter le nom de l’ancien Président, un lieu que ce dernier a tant aimé. « Jusqu’à sa mort, le Professeur n’a jamais quitté cet endroit pour aller vivre au Palais présidentiel ou ailleurs », se souvient-il. Madame le maire, Lalao Ravalomanana, quant à elle, a avancé dans son discours qu’Antananarivo est un bien commun de la population malagasy. Sur ce, la Municipalité n’a pas hésité d’accepter la demande de la famille. D’ailleurs, le Président Zafy Albert est une personnalité marquant l’Histoire de Madagascar. Outre la rue, une stèle commémorative portant son nom sera installée à Antaninarenina, et dont l’inauguration aura lieu le 13 août prochain.


Le Professeur Zafy Albert est né en 1927 à Ambilobe, dans l’ex-Province d’Antsiranana. Il s’est marié à Thérèse Auguste Zafimahova et a eu trois enfants : Aimé Zafy, Sylvie Zafy et Richard Zafy. Il était spécialisé en chirurgie thoracique et membre de l’Académie malagasy. Surnommé « l’homme au chapeau de paille », cet ardent partisan de la réconciliation nationale participait aux travaux des mouvances politiques malagasy reconnues par la communauté internationale en mars 2009. Il a également été le premier homme politique à instaurer un système démocratique afin de lutter contre la dictature. Sur ce, il est reconnu comme le père de la démocratie et de la réconciliation nationale. Zafy Albert était le principal chef de l’opposition à la fin de la 2ème République et également le principal fondateur de la partie politique Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD). Il était le 5ème Président de la République de Madagascar et avait comme devises la droiture et l’honnêteté. A cause de ses devises et de sa sagesse, il a été désigné à plusieurs reprises par la communauté internationale pour diriger la recherche de consensus dans les pays africains en crise.  Cependant, le 26 juillet 1996, la motion d’empêchement visant Albert Zafy a été votée.Il est décédé le 13 octobre 2017 à l’hôpital de Saint-Pierre, La Réunion à l’âge de 90 ans. Il a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC).
Anatra R.

Fil infos

  • Les rues de la Capitale - Tout est à refaire
  • Libération « LEVA », fuite de Raoul Rabekoto Arizaka - Ô corruption, suspends ton… envol !
  • Parlement - Session extraordinaire à partir du 4 mars 2020
  • Rapport public du Tribunal financier d’Antananarivo - Un comptable de la CUA débiteur de 39 millions d’ariary
  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff