Publié dans Société

Partenariat public-privé - « City Art » s'ouvre aux artistes et acteurs culturels

Publié le mardi, 13 août 2019

Implanté à « La City Ivandry ». Un espace dédié à l'art et à la culture baptisé « City Art » vient d'ouvrir ses portes au sein de ce centre commercial très fréquenté. Son ouverture résulte du partenariat public-privé, plus précisément entre le ministère de la Communication et de la Culture (MCC) et la Société IDF du groupe SMTP. Il s'agit d'un lieu de rencontre entre les acteurs d'art et de la culture avec les consommateurs potentiels. D'ailleurs, l'espace peut accueillir divers évènements artistiques et culturels, dont la musique, la danse, le théâtre, la mode et le stylisme, les jeux vidéos, l'exposition des œuvres de peinture et sculpture, etc.

« Les Malagasy sont talentueux mais ils n'ont pas bénéficié d'espace pour exposer leurs œuvres et savoir-faire, et cela à cause de la négligence du ministère. Notre défi étant à la fois de promouvoir et de valoriser ce domaine, en jouant le rôle de facilitateur et de promoteur. Pour « City Art », l'Office national des arts et de la culture (OFNAC) se charge de la coordination du programme d'utilisation de l'espace », fait part Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, ministre de tutelle. C'était lors du l'ouverture de l'espace, hier à Ivandry.

Entrée gratuite

Les artistes et acteurs de la culture désirant utiliser la « City Art » peuvent le faire, en adressant une demande et en se fiant à l'organisation de l'OFNAC. L'entrée sera gratuite pour le public, d'autant plus que l'espace ambitionne de promouvoir les produits de l'art et de la culture. Toutefois, un pourcentage des profits et du prix de vente des œuvres ou des évènements organisés gratuitement sur cet espace sera versé dans le fonds pour la culture. C'est aussi le cas pour les autres espaces ouverts suite au 3P. Le fonds pour la culture sert, notons-le, à soutenir les projets d'art et de la culture, à l'exemple de la construction ou de la rénovation d'infrastructures.

Une exposition des œuvres des artistes membres de « Tanana Arts Gallery » marque l'ouverture de « City Art ». Une trentaine d'œuvres de peinture y sont exposées depuis hier jusqu'au 27 août prochain. Hobinjatovo Henintsoa fait partie des peintres dont les tableaux y sont érigés. « Les artistes, dont les peintres, font souvent face à un problème d'accès à de tels espaces. Je loue cette initiative du ministère de tutelle et de ses partenaires en nous dédiant ce lieu », s'exprime l'artiste. L'appui du MCC vise à ce que les artistes puissent vivre de leurs arts et de leur passion.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff