Publié dans Société

Campagne de reboisement 2019 - Une participation active du groupe Sodiat

Publié le dimanche, 19 janvier 2020

Le secteur privé en phase avec le projet gouvernemental. Le groupe Sodiat a marqué sa présence durant le lancement de cette campagne à Firarazana. Le Président directeur général, Mamy Ravatomanga, a d'ailleurs témoigné son enthousiasme pour ce reboisement. Outre le fait qu'il a mis en terre les pépinières, le PDG a mobilisé 150 employés pour participer activement à la cause. «  Je  suis tellement heureuse de participer à ce reboisement. Vu les enjeux climatiques auxquels nous faisons face actuellement, il est grand temps de penser à l'avenir de la génération future.

En plus, si le Gouvernement vise 40 000 hectares par an, nous devons tous l'aider pour atteindre cet objectif », avance une dame. Il faut noter que ce n'est pas la première fois que le groupe œuvre pour une action citoyenne. Il y a deux ans, le groupe a aussi organisé un reboisement. A ce moment-là, tous les employés ont planté des arbres à Tsimahandry. La même année, Sodiat a rejoint le reboisement organisé par le groupement des transporteurs à Moramanga.

En dehors du reboisement, le groupe effectue d'autres actions pour la société notamment la circoncision. Les fils des employés du groupe ont bénéficié d'une circoncision gratuite au sein du Polyclinique au mois de juillet dernier. Il faut noter que le groupe célèbre cette année son trentième anniversaire. Au cours de ces années d'existence, le groupe favorise le développement en créant des biens et services et en employant plus des milliers de personnes. Les onze sociétés du groupe exercent des  activités diversifiées allant du transport de carburant, au centre de santé, au négoce, à l'audiovisuel, à  l'hôtellerie, à l'agence de voyage et à la maintenance industrielle et pétrolière. 

Fil infos

  • Hery Frédéric Ranjeva - Parmi les meilleurs avocats en France en 2021
  • Nouvelle loi sur la communication - Silence assourdissant de l’OJM
  • Modification de la loi sur les PAC - Le Gouvernement éclaircit
  • Général Charles Rabotoarison - Un des grands serviteurs de l’Etat tire sa révérence
  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier

La Une

Editorial

  • Prise de conscience générale
    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » Il semble qu’on assiste en ce moment à un certain éveil de conscience de la masse populaire sur la dangerosité de cet implacable virus. En cause, la recrudescence des tristes chiffres de la pandémie du Covid-19. Quelquefois, le malheur fait bien des choses. Au début, lors de la première intervention du Chef de l’Etat Rajoelina, ce vendredi 19 mars 2020, annonçant les premiers cas de contamination à Madagasikara, presque tout le monde n’avait pas pris au sérieux le danger réel qui guette le pays. Les détracteurs professionnels ainsi que les éternels sceptiques qui trouvent toujours l’occasion de douter de tout ce que Zandry  Kely dit, ne cessent de le discréditer. Les partisans de ces apprentis sorciers jouant le rôle d’opposition sous-estiment le péril qui pèse sur le pays et véhiculent le message selon lequel le nouveau coronavirus n’était qu’une pure manipulation politique de…

A bout portant

AutoDiff