Publié dans Société

Recrutement d’enseignants fonctionnaires - Un millier de contrats de travail remis

Publié le dimanche, 19 janvier 2020

Parmi les 8 500 nouveaux recrus au titre de l’année 2019. Plus de 500 enseignants recrutés en tant que fonctionnaires viennent de recevoir officiellement leurs contrats de travail, samedi dernier à Mahamasina. Il s’agit de la seconde vague, après la première composée de 700 enseignants dont les contrats de travail leur ont été remis la fin de l’année dernière. La plupart d’entre ces nouveaux recrus sont des sortants du Centre régional de l’institut national de formation pédagogique (CRINFP) Analamanga et de l’Ecole normale supérieure (ENS).

D’autres ont pu être recrutés suite à la promesse du Président de la République lors de sa visite dans plusieurs localités. Des enseignants issus entre autres des écoles primaires publiques (EPP) Ambodirano Ampefiloha, Antsirabe II, Avaradrano, Ambodimita, Ambohidroa, Anosibe ou encore ceux des Collèges d’enseignement général (CEG) Anosibe et Ambohimamory, ainsi que ceux du lycée Masindray et du préscolaire de Fianarantsoa I en font partie.

Jusqu’ici, plus de 1200 enseignants recrutés dans la Fonction publique ont reçu leurs contrats de travail. Le reste des recrus aura les leurs d’ici le mois de mars au plus tard, à en croire le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et professionnel (MENETP), Marie Thérèse Volahaingo. « Le recrutement d’enseignants en tant que fonctionnaires vise à alléger les charges parentales. Aussi, ceux qui ont suivi une formation pédagogique garantissent une meilleure qualité de l’enseignement, c’est pourquoi ils sont privilégiés », rappelle le ministre de tutelle.

Outre les sortants des CRINFP, les 1 200 diplômés de l’ENS s’attendent tous à être recrutés. « 624 d’entre nous ont été recrutés en 2019. Nous espérons que le reste sera embauché dans la prochaine vague de 2020 », avance Eflangé Martenique Be Jehant, parmi les diplômés de l’ENS pour Sambava. Le traitement des dossiers des enseignants FRAM, dont le recrutement a été fait directement auprès des circonscriptions scolaires, va s’en suivre. Notons que ces enseignants contractuels vont immédiatement prendre leurs postes dans leurs lieux d’affectation respectifs.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Hery Frédéric Ranjeva - Parmi les meilleurs avocats en France en 2021
  • Nouvelle loi sur la communication - Silence assourdissant de l’OJM
  • Modification de la loi sur les PAC - Le Gouvernement éclaircit
  • Général Charles Rabotoarison - Un des grands serviteurs de l’Etat tire sa révérence
  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier

La Une

Editorial

  • Prise de conscience générale
    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » Il semble qu’on assiste en ce moment à un certain éveil de conscience de la masse populaire sur la dangerosité de cet implacable virus. En cause, la recrudescence des tristes chiffres de la pandémie du Covid-19. Quelquefois, le malheur fait bien des choses. Au début, lors de la première intervention du Chef de l’Etat Rajoelina, ce vendredi 19 mars 2020, annonçant les premiers cas de contamination à Madagasikara, presque tout le monde n’avait pas pris au sérieux le danger réel qui guette le pays. Les détracteurs professionnels ainsi que les éternels sceptiques qui trouvent toujours l’occasion de douter de tout ce que Zandry  Kely dit, ne cessent de le discréditer. Les partisans de ces apprentis sorciers jouant le rôle d’opposition sous-estiment le péril qui pèse sur le pays et véhiculent le message selon lequel le nouveau coronavirus n’était qu’une pure manipulation politique de…

A bout portant

AutoDiff