Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Sport

CAN 2019 - Madagascar rattrapé in extremis (3-3) par le Luxembourg

Publié le mardi, 04 juin 2019

Belle performance pour les Barea de Madagascar. Lors de son premier match amical dans le cadre de la préparation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), l’équipe nationale malagasy a été rattrapée sur le fil (3-3) par le Luxembourg, dimanche au stade Josy Barthel. Contrairement à ce que beaucoup s’attendaient, les Barea ont tenu tête aux Luxembourgeois, qui ont fait match nul avec l’équipe de France, championne du monde. Malgré le premier but de l’adversaire, les Barea ont dominé le jeu et mené 3 à 1 lors de cette rencontre, avant de se faire rattraper par les Luxembourgeois.

 

Le Luxembourg a, certes, ouvert le score dès la deuxième minute de jeu grâce à Thill. Mais l’équipe malagasy a réussi à marquer deux buts avant la fin de la première mi-temps grâce à Voavy Paulin sur une passe décisive de Faneva Ima à la 35’ et le capitaine de l’équipe sur un penalty à la 37’. Au retour des vestiaires, Carolus a marqué le but du break à la 62’ minute.

Il a fallu attendre  les dernières minutes du jeu pour que les hommes de Dupuis lâchent prise, permettant  au Luxembourg de revenir au score en marquant deux buts en l’espace d’une minute, d’abord à la 90’+1 ‘(2-3) par le biais de Selimovic puis de Jans à la 90’+2 (3-3). Les deux équipes se sont séparées sur un match nul au score final.

Le prochain test pour les Barea sera le match contre le Kenya le vendredi 7 juin à 20h (heures locales) au stade Robert Bobin de Bondo. Le 9 Juin, l’équipe rentrera au pays pour voir les supporteurs avant de rallier le stage à Marrakech, Maroc.

Elias Fanomeazantsoa

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff