Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Sport

CAN 2019 -Tinoka Roberto - L’homme à deux casquettes

Publié le lundi, 08 juillet 2019

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Roberto Tinoka Raharoarilala est un grand sportif. Il sait pertinemment que le football, surtout quand il s’agit de la Coupe d’Afrique des Nations, est une affaire sérieuse. La qualification historique des Barea de Madagascar en quarts de finale de cette compétition, pour leur première participation historique ne vient pas du hasard. Derrière ce succès, il y a le travail de toute une équipe ultraperformante malgré le peu de moyens qui se trouvent entre ses mains. Les Barea ont abordé, dimanche dernier, leur match avec un esprit combatif contre le RD Congo. C’est une date à marquer dans l’histoire du pays.  Le moral des joueurs étaient déjà à bloc afin de gagner ce match. Mais derrière tout cela s’ajoute le travail de couloir du ministre Roberto Tinoka qui n’a ménagé aucun effort pour mettre toutes les chances du côté des malagasy. En effet, depuis l’arrivée de l’équipe nationale en Egypte, il s’est toujours assuré que son séjour se déroule bien comme il se doit.  Avant l’arrivée d’une délégation de 471 personnes à bord d’un avion affrété par le Président Andry Rajoelina, à l’occasion des huitièmes de finale, il s’est activé à Alexandrie, avec l’aide du président de la CAF Ahmad, à la réouverture de l’aéroport d’Alexandrie afin de permettre aux avions d’Air Madagascar d’y atterrir. Et dès qu’il a reçu le coup de téléphone du Président de la République, il a pris des mesures afin de négocier le transport pour accueillir la délégation et goûter préalablement à la restauration. Un geste d’humilité qui a surpris plus d’un du pays hôte de la CAN 2019.  En dehors de  cela, il était toujours en communion avec les Barea, à leur écoute. Et ce, avec le DG du Sport, Rosa Rakotozafy, comme s’il faisait partie du staff technique de cette équipe nationale qui a réussi à réunir pour un grand premier tout le peuple malagasy. Durant les huitièmes face  à la RDC, le ministre a été vu dans les tribunes parmi les supporters, avec un maillot des Barea à la main.
 Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff