Publié dans Sport

Omnisports - Telma - Des primes pour les médaillés des JIOI

Publié le vendredi, 16 août 2019

Chose promis chose due. Telma Madagascar a tenu ses promesses.En effet, le premier sponsor du sport malagasy va offrir des primes aux athlètes médaillés d'or après les Jeux. Comme l'opérateur l'avait annoncé, la cérémonie de remise de prime a été concrétisée, hier vendredi 16 août, dans le local du Futsal Andraharo. Au total 20 millions d'ariary ont été partagés entre deux disciplines. Ce n'est pas la première fois que le partenaire numéro un national soutient les athlètes malagasy.

 

Ce sont les athlètes ayant ramené des métaux précieux en athlétisme et ceux du basket-ball qui ont bénéficié des primes. L'opérateur mobile, Internet et mobile banking a offert 500 000 ariary à chacun des médaillés d'or de l'athlétisme. Quant au basketball, Telma a accordé 6 millions d'ariary aux deux équipes masculine et féminine ainsi que 4millions d'ariary à la fédération. Les coachs n'étaient pas en reste car ils ont eu des survêtements, casques, et goodies de la part de Telma. C'est grâce à eux, en partie, si la discipline a eu ces bons résultats.

 L'opérateur mobile n'en est pas à son premier geste pour récompenser les meilleurs athlètes dans plusieurs disciplines. Une manière pour lui de motiver les jeunes pour aller de l'avant. Par ailleurs, la coopération avec le basketball ne date pas d'hier tandis que l'aventure entre Telma et la fédération malagasy d'athlétisme vient d'entamer sa première saison pour cette année. Les deux parties souhaitent que cette coopération aille le plus loin possible comme celle du basket-ball. Ce geste de Telma serait bénéfique pour les athlètes malagasy avant, pendant et après une compétition.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle

La Une

Editorial

  • Défi titanesque
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina donnera demain 19 janvier le coup d’envoi du reboisement national d’une envergure pharaonique jamais atteinte depuis 1960. Un travail de titan dont l’objectif vise à mettre en terre 19 millions de plants à travers tout le pays. Madagasikara doit, à la fin du premier mandat de l’actuel Président, retrouver son espace national recouvert d’arbres comme ce fut le cas auparavant. Il s’agit d’une priorité vitale pour le pays. Jadis une Ile verte avant d’être surnommée ironiquement  « l’Ile rouge » suite à la disparition inquiétante de la forêt, Madagasikara doit impérieusement retrouver son identité naturelle. Selon « Global Forest Watch », en 2017, Madagasikara est classé 4ème pays en termes de déforestation, et ce, avec 510.000 ha détruits en une année. Dans le même ordre d’idée, un rapport datant de septembre 2019 fait état d’une remarque sans appel selon quoi la déforestation à Madagasikara se trouve parmi les…

A bout portant

AutoDiff