Publié dans Sport

CAF-violence en Afrique du Sud - La CNaPS interpelle la FMF

Publié le vendredi, 06 septembre 2019

Le sport n’a pas été épargné par les attaques xénophobes dont l’Afrique du Sud a été le théâtre cette semaine. La CNaPS sport Madagascar devrait affronter l’équipe sud-africaine, le TS Galaxy, pour les seizièmes de finale de la Coupe de la Confédération Africaine de football (CAF), 15 septembre prochain. La Fédération malagasy de football (FMF) vient de décliner une proposition de match amical des Barea contre les Bafana Bafana prévue ce samedi à cause des violences xénophobes  à Johannesburg et  Pretoria depuis le début de cette semaine.

Et ce, pour raison de sécurité de la délégation malagasy et des ressortissants malagasy qui y vivent vu le climat sécuritaire morose qui règne au pays de Mandela. Effectivement, la CNaPS Sport a également interpellé la FMF par rapport aux troubles qui surviennent actuellement au pays « arc-en-ciel ».

Les Caissiers sollicitent la Fédération malagasy de football de recommander à la CAF de délocaliser le match aller ou de le faire jouer à Antananarivo en aller- retour. Un cas déjà survenu en 2015, lors d’une violence religieuse qui a eu lieu à Bangui, Centrafrique, durant lequel l’équipe nationale malagasy a disputé le match aller-retour à Antananarivo. La CNaPS sport attend ainsi la position de la FMF, qui devrait contacter la SAFA (South-African Football Association), et  la CAF  afin d’étudier cette situation à risques.  La fédération zambienne de football a annulé mercredi un match amical prévu contre les Bafana Bafana d’Afrique du Sud. Et le match Zambie-Afrique du Sud aura lieu finalement en octobre.

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Violence économique, viol conjugal, outrage sexiste - Les victimes désormais protégées
  • Immeubles R+4 à Ivato - Le Président Rajoelina pose les premières pierres
  • Trésor public malagasy - L’ancien DG emporté par l’affaire Audi A6
  • Violences basées sur le genre - L’avenir des victimes entre les mains des députés
  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs

La Une

Editorial

  • Tana-Masoandro, enjeux et défis
    Quelque peu éclipsée par les élections du 27 novembre et les démarches incontournables relatives à la « récupération » des îles éparses, les « îles Malagasy », la construction de la Ville nouvelle « Tana-Masoandro » passe tant soit peu sous silence. Non pas parce qu'elle est reléguée au second plan mais on ne peut ou ne doit pas courir sur deux lièvres à la fois, il a fallu organiser et mettre de l'ordre dans la mise en marche des actions. Un minimum que les dirigeants doivent être capables d'agencer.  

A bout portant

AutoDiff