Publié dans Sport

Cross-country- Championnat national - Mampitroatse et Ralisy au firmament

Publié le dimanche, 09 février 2020

Mampitroatse du CosPN Boeny et Ralisy du 3FB Analamanga débutent la saison sur les chapeaux de roue. Les deux athlètes seront les porte-fanions malagasy au prochain championnat d'Afrique de cross-country qui se déroulera à Lomé, la capitale togolaise le 8 avril prochain. Ils ont gagné leur ticket lors du premier championnat de Madagascar de cross-country organisé par la Fédération malagasy d'athlétisme au parc de l'Est à Antsirabe. Diana et Haute Matsiatra était les deux ligues absentes sur les 14 en activité.

 

Mampitroatse rebelote pour un deuxième titre consécutif en cross-country après celui de l'année dernière gagné à Fianarantsoa. Le suspens était pourtant au rendez-vous pour cet homme. Il a mené la course depuis le premier kilomètre avant d'être dépassé par son dauphin, Jean Claude Rakotonirina dans le 7eme kilomètre. Mais Mampitroatse n'a pas encore dit son dernier mot car, il va prendre le dessus dans le dernier kilomètre pour remporter la course haut la main.

Le prochain objectif pour Mampitroatse, avant Lomé, ce sera le Meeting de La Réunion, il sera présent au 3000m steeple le 22 février et de courir les 22km de Marathon à Maurice au mois de mars. Ce sont les Kenyans qui lui font craindre au championnat d'Afrique. « Ce ne sera pas une partie de plaisir, mais j'essaierai de donner le meilleur de moi-même pour défendre l'honneur du pays», renchérit le double champion de Madagascar. Quant à Ralisy, elle vient de gagner son premier titre national.

Elias Fanomezantsoa

 

 

 

Fil infos

  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs
  • Route nationale secondaire 34 - Un pont métallique réhabilité par la direction régionale
  • Aéroport d’Ivato - Arrivée de 14 tonnes d’équipements sanitaires en provenance de Chine
  • Malagasy bloqués à l’étranger - Reste 700 ressortissants à rapatrier
  • Iles Eparses - Le rapport de connexité avec l’État malgache
  • Lutte contre la propagation du coronavirus - Des mesures draconiennes pour Analamanga
  • Manque de transparence - Précision du ministre des Finances
  • Retour au confinement - L’heure de se montrer tous responsables !

La Une

Editorial

  • Effets délétères
    Les rafales de balles réelles du Covid-19 frappent de plein fouet le pays. Elles atteignent malheureusement des cibles stratégiques. L’ennemi  gagne du terrain. La Grande île est en guerre ! L’état-major de guerre change de tactique et opte décidément pour la manière forte. Devant la gravité de la situation au front, le chef de guerre donne l’ordre de déployer l’artillerie lourde. La bataille est difficile. En cause, deux mobiles majeurs. Un d’abord, dans le camp adverse, on a affaire à un redoutable ennemi dont la force principale réside sur le fait qu’il est « invisible ». Deux, le commandant en chef des Armées se confronte à un problème quelque peu complexe en raison de l’atmosphère d’indiscipline qui règne dans les rangs des guerriers. Les « simples soldats » vont en ordre dispersé. Leurs chefs sur terrain ont du mal à les mettre au pas. Ainsi, l’ennemi jouit l’avantage dû à son invisibilité mais le bordel du…

A bout portant

AutoDiff