Economie

Economies africaines - Des opportunités commerciales inexploitées

Publié le lundi, 05 septembre 2016
« Les femmes interrogées en Ethiopie, à Madagascar et à l’île Maurice indiquent passer quatre fois plus de temps que les hommes à la prise en charge des autres et aux tâches domestiques non rémunérées, contre trois fois plus de temps en Afrique du Sud, au Bénin, au Ghana, au Rwanda et en Tanzanie (Onu Femmes, 2015) », souligne la 15e édition du rapport sur les perspectives économiques en Afrique. Malgré une croissance moyenne annuelle de 8,5 % des exportations depuis 2010, le commerce entre les Régions d’Afrique reste faible comparé à d’autres parties du monde, selon le rapport 2016…
Lancé en octobre 2012 à Anjepy, District de Manjakandriana, le projet « Voly vary » a pour objectif d’identifier et de diffuser auprès de la population locale des variétés de riz à haut rendement de production, adaptées aux conditions agro-écologiques et riches en nutriments alimentaires.

Madagascar - Bad - Partenariat multisectoriel durable

Publié le mercredi, 31 août 2016
Lors du séjour à Madagascar de Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement (Bad), une rencontre a eu lieu entre ce dernier et le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana. 

Consommation de gasoil - La tendance à la hausse continue

Publié le mercredi, 31 août 2016
De janvier à juillet, le marché du gasoil s’élevait à 503 161 m3, soit une hausse de 8 %. Cette augmentation est majoritairement apportée par la poursuite de l’accroissement du gasoil consommé par la Jirama, lequel représente 55 % de cette hausse globale. Et c’est le gasoil acheté par la Jirama à Antananarivo qui contribue fortement à cette hausse. Toutefois, malgré la forte consommation de gasoil par cette société, le délestage continue.

Centres d’appels - Une trentaine de nouveaux professionnels

Publié le mardi, 30 août 2016
Samedi dernier, 30 étudiants issus des 27e et 28e promotion d’Orange School ont reçu leurs certificats de fin de formation à Ankorondrano. Plus de la moitié d’entre eux sont actuellement actifs dans le domaine de la relation-client, et aspirent à une évolution de carrière, après avoir passé trois mois de formation dans les locaux d’Orange School. La formation facilite l’accès au professionnalisme, sachant que l’accompagnement des étudiants continue jusqu’à la recherche d’emploi.
Parmi les politiques relevant de l’accord de Facilité élargie de crédit (Fec) accordée par le Fonds monétaire international (Fmi) pour Madagascar figurent la promotion d’une croissance inclusive, le renforcement de la stabilité macroéconomique, le développement du secteur financier, l’amélioration de la gouvernance économique et la création de l’espace budgetaire.

Huiles essentielles de Madagascar - Renommée mondiale

Publié le mardi, 30 août 2016
Lors d’une conférence sur les huiles essentielles de Madagascar en France, Jeannette Annick Jean, artisane distillatrice et aromatologue confie : « Les huiles essentielles de Madagascar sont issues de plantes rares et endémiques, utilisées dans la pharmacopée traditionnelle. Elles sont aussi employées en aromathérapie familiale pour soulager les petits maux ». Baobab, « ravintsara », « katrafay », girofle, géranium, ylang-ylang… peuvent être exploités pour extraire des huiles essentielles. 

Fil infos

  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs
  • Ecole nationale de la magistrature - La Cnidh exige une annulation des examens
  • Andry Rajoelina Pas d’excuses pour Rajaonarimampianina
  • Sefafi - Les caméléons politiques au pilori !
  • Epidémie de peste - Le pire est à venir
  • Team Building gouvernemental - Mahafaly Olivier Solonandrasana tacle Rolly Mercia

Editorial

  • Futiles doublons
    Madagascar, un archi-pauvre pays, se permet le luxe d’avoir deux ou trois instances administratives pour s’occuper d’un même secteur d’activité. Parmi les cinq pays les plus pauvres de la planète, la Grande île malmène les maigres possibilités financières entre ses mains. La notion d’austérité échappe totalement à nos pauvres dirigeants. Le peu que l’on dispose doit être géré scrupuleusement et consciencieusement. Trois grands domaines sont principalement touchés par l’ineptie du gaspillage de l’argent public : l’environnement, le tourisme et le transport. Des secteurs d’activités qui nécessitent, chacun pour leur part, une meilleure gestion. Les deux premiers, grands pourvoyeurs de devises, ont besoin d’un ensemble de stratégies bien ficelé. Tandis que le troisième, le transport, exige un traitement particulier. L’environnement, un patrimoine particulièrement riche et endémique qui ne demande qu’être traité de façon méthodique et rationnel, se trouve tiraillé par le ministère de l’Environnement et de la Forêt (Mef), d’une part, et…

A bout portant

AutoDiff