Editorial

Damnés

Publié le lundi, 17 avril 2017
Frantz Fanon, cet idéologue de l’anti-colonialisme, voyait juste et exact quand il publia, en 1961, l’année de sa mort son livre : « Les damnés de la Terre ». Ce psychiatre français qui avait choisi de rejoindre le Fln, en Algérie, dressa un tableau apocalyptique et infernal sur les conditions d’existence des peuples des pays colonisés, notamment d’Afrique. Des pires conditions qui, même après la vague de décolonisations décidées par les Métropoles occidentales, n’ont pas évolué d’un seul iota, dans le sens de l’amélioration de la vie quotidienne.

Antécédent fâcheux

Publié le vendredi, 14 avril 2017
Jusqu’où cette « affaire Claudine » va-t-elle nous mener en bateau ? Quand l’évasion s’organisait par les soins même du pouvoir en place, on perd complètement le nord. Le Bianco et la Cpac, deux organismes spécialisés dans la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent, en vertu de l’indépendance qu’ils se sont investis, marquent courageusement leurs empreintes ainsi que leur « territoire », au grand plaisir des contribuables. En effet, les citoyens désabusés des pratiques délétères des dirigeants en place et leurs acolytes qui gravitent autour, se félicitent des actes de bravoure des hommes de main d’Ambohibao-La Piscine et ceux des…

Bordélique !

Publié le jeudi, 13 avril 2017
Le cafouillage total règne dans le pays. Le citoyen lambda s’interroge, en lui-même, s’il existe encore quelqu’un qui gouverne notre chère patrie. Tout va de travers ! C’est le bordel, le sens « dessus-dessous » prime. La sécurité, l’ordre et la paix sociale, bref la vie meilleure, partent, irréversiblement, vers l’au-delà (« varo-tsy mifody »). L’insécurité grandissante déconcerte et pousse le pays au bord de la déliquescence. Une décomposition visible à l’œil nu et qui progresse sans que personne, du moins les dirigeants, ne tente de freiner ou de stopper. La limite, sinon, la ligne rouge se voit nettement dépassée. Pas…

Des buzz !

Publié le mercredi, 12 avril 2017
En cette veille de Paques, période au cours laquelle les chrétiens attendent avec ferveur la célébration de la résurrection du Seigneur, le régime passe plutôt son temps à faire des buzz. Des bruits retentissants, sinon des bêtises, faisant la une des médias et le tour des réseaux sociaux qui rabaissent davantage l’estime des dirigeants et anéantissent, encore plus, la confiance auprès de la population. Les tenants du régime seraient-ils réduits à tenir des rôles de sottisiers dans cette vulgaire « représentation théâtrale » qu’ils offrent quotidiennement à nos yeux.

Cliché banal !

Publié le mardi, 11 avril 2017
Pour éviter les affres de la prison d’Antanimora, Mme Claudine Razaimamonjy a dû être évacuée directement à l’hôpital après avoir eu un « malaise ». En fait, à l’annonce du verdict des juges de la Chaîne pénale de la placer en détention préventive, la milliardaire et conseillère spéciale du Chef de l’Etat en même temps, amie très proche du couple présidentiel, Razaimamonjy « s’évanouit ». Les avocats, sans avoir pris en considération les procédures d’usage, l’avaient amené tout droit à l’hôpital Hjra d’Ampefiloha. Des subterfuges, selon certains avis, pour l’épargner des humiliations des cachots de la prison.

Pour qui sonne… !

Publié le lundi, 10 avril 2017
Pour qui sonne le glas ! Une question pertinente eu égard des situations critiques ou troublantes que traversent certains pays dont les régimes, en place, plongent leurs peuples dans des conditions inhumaines et que les dirigeants respectifs se conduisent en vrais prédateurs irresponsables. Donald Trump, par un revirement à 180°, frappe les positions stratégiques militaires syriennes à Homs. Un très sérieux avertissement à Damas, plus particulièrement, au dictateur Bachar el-Assad afin qu’il ne prenne pas son peuple pour une vulgaire ou une grossière bête sauvage et nuisible à abattre. D’aucuns se rappelèrent les propos tenus par le candidat Trump durant la…

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff