Editorial

La fracture

Publié le mercredi, 27 septembre 2017
La velléité du pouvoir de réviser la Constitution polarise. Schématiquement, deux clans opposés se dessinent. Et au fil des jours, le clivage politique se durcit et la fracture apparaît. D’une part, la troupe formée par les éléments constitutifs et fidèles au régime compose le gros paquet des partisans à la retouche du texte de la loi fondamentale. Essentiellement composés des membres dirigeants du parti d’Etat Hvm, des courtisans du palais royal d’Iavoloha, des traîtres qui n’ont d’autres objectifs que d’amasser le maximum de profits. Bref, il s’agit en somme des caméléons, crapules et de crocodiles voraces occupant des postes clés…

Du leurre… !

Publié le mardi, 26 septembre 2017
Du leurre, rien que du leurre ! Les grands  dirigeants du régime viennent de « pondre » un nouvel artifice pour tromper, encore, les gens. Une messe solennelle s’était tenue à Ivato au Centre de conférence international (Cci) pour présenter, officiellement, le document relatif à la réforme du secteur de la sécurité (Rss) en présence du Chef de l’Etat et des autorités civiles et militaires du pays ainsi que les représentants des Partenaires  techniques et financiers (Ptf). Le Président Hery Rajaonarimampianina, en tant que chef suprême des Forces armées (Ny foloalindahy) tenait à honorer de sa présence  cette cérémonie, hautement, militaire voire stratégique. …

Aux abois !

Publié le lundi, 25 septembre 2017
Le régime HVM de Rajaonarimampianina se trouve coincé. Une situation désespérée et diamétralement opposée avec le discours pompeux prononcé d’il y a quelques jours sur le haut de la tribune des Nations Unies. Les réalités vécues sur terrain contrastent, en tout point de vue, aux déclarations, parfois insensées, clamées par nos dirigeants à l’extérieur du pays. Des fois, ils oublient que la plupart de ces pays qu’ils visitent ont des chancelleries bien représentées sur place. De par leur insane manière de voir et de gérer les choses, surtout de leur entêtement à continuer sur des fausses et dangereuses pistes, tout…

Crainte ou indésirable ?

Publié le dimanche, 24 septembre 2017
La Haute Cour de Justice (HCJ) serait-elle une  institution crainte ou indésirable ? Ou bien, les deux à la fois ? Légitimes questions que d’observateurs, analystes et citoyens soucieux de la survie d’un Etat de droit et de la moralisation de la pratique du pouvoir se posent.  La Constitution dans l’Article 167, alinéa 1,  des « Dispositions transitoires et diverses » recommande, de façon nette, en ces termes : « Afin de respecter le prescrit constitutionnel, le Président de la République, dans un délai de 12 mois à compter de son investiture, invite les Instances compétentes à désigner les membres qui composeront la Haute Cour de…

Incendiaire

Publié le vendredi, 22 septembre 2017
Un puissant séisme politique secoue le Togo et menace sérieusement la dynastie Gnassingbé.  L’opposition togolaise conteste, de la manière la plus énergique et déterminée, l’acharnement des Gnassingbé à s’incruster au pouvoir. A l’issue d’un coup d’Etat en 1967 au Togo, un petit Etat d’Afrique occidentale, sur le Golfe de la Guinée, le Lieutenant Colonel Etienne Gnassingbé Eyadema monta au pouvoir. Il y resta jusqu’à sa mort en 2005, soit, 38 ans de règne sans partage. Son fils Faure Gnassingbé, avec la complicité de l’Armée, lui succéda. « Réélu », successivement en 2010 et 2015, il compte rééditer le schéma classique, comme une…

Bancale !

Publié le jeudi, 21 septembre 2017
Bloqué. Le centre de la Capitale fut paralysé, durant toute la matinée, le temps pour les taximen  d’exprimer leur ras-le-bol face à la politique de gestion de la ville initiée par Mme le maire et son équipe. En effet, l’association des taxis d’Antananarivo (Ftar) rejette catégoriquement les nouvelles dispositions relatives aux contre-visites techniques des véhicules que la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua) voulait imposer en appelant le service de l’Omnium de maintenance des véhicules de transports (Omavet). Rahanirina Clémence, présidente de la Ftar, condamnait vivement cette approche bancale frisant la dictature de Lalao Ravalomanana et son équipe. 

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff