Publié dans Editorial

Par amour !

Publié le vendredi, 24 mai 2019

« Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à Paris en septembre 2018 et qui retrace le parcours parfois exceptionnel de ce jeune dirigeant au destin exceptionnel, reflète parfaitement la vérité en lui.

 

Toutes les formations politiques de Hajo Andrianainarivelo, de Vital ou bien d'autres qui décidèrent de rejoindre le rang du MAPAR pour conjuguer ensemble les efforts et le soutenir davantage ont épousé la même conviction, « Et l'amour en est le plus grand ! ».

Nous arrivons au terme d'une rude campagne électorale de vingt longs et interminables jours. Les prétendants ne se sont point donné de cadeau. Apparemment, certaines formations ou certains candidats s'engageant dans l'aventure de la couleur « indépendant » peinent à  mobiliser la foule, le « vahoaka ». Et pour combler le vide, ces derniers se contentent de proférer des insultes ou des injures gratuites à l'endroit des prétendants censés être des favoris.

Le Chef de l'Etat, le principal maître d'œuvre du changement tant attendu et espéré du pays, reçoit des boulets rouges à n'en plus finir. Fort heureusement que le Monsieur, armé d'une conviction et de la volonté inébranlable d'aller de l'avant, ne se laisse point perturber par ces idioties. Ses poulains non plus, les candidats qu'il a présentés, ne se laissent nullement influencer encore moins intimider. En fait, les futurs perdants de la course se livrent à des fantasmes frisant les délires propres aux insensés.

Par amour pour la patrie, Rajoelina et ses partisans évoluant dans l'orbite de l'IRMA (Isika rehetra miaraka amin, i Andry Rajoelina), se donnent la main afin de porter haut le flambeau de la réussite. Il s'agit pour eux de ne jamais reculer ni arrêter la marche en avant pour redresser, une bonne fois pour toutes, ce beau pays qui est le nôtre. Certainement, les bâtons de blocage ne manquent pas. Mais la caravane passe et se dirige irrémédiablement vers la bonne direction. On sera au bon port le moment voulu. Par amour de la patrie, les dix millions et plus d'électeurs confieront leur avenir à l'IEM, et cela, en optant en bloc pour les candidats alignés par notre jeune et téméraire Président de la  République Rajoelina Andry Nirina. Il n'y a pas d'autre alternative !

Par amour de ses concitoyens, le père de la Révolution Orange à la fois Chef de l'Etat ne trahira jamais et conduira notre pays vers la sérénité et la prospérité.       

Ndrianaivo

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff