Politique

Andohatapenaka - Marc Ravalomanana fulmine contre Rivo Rakotovao

Publié le mercredi, 06 avril 2016
Le torchon risque de brûler à nouveau entre Marc Ravalomanana et le régime actuel. Cette fois-ci, le sujet de la discorde concerne un terrain situé à Andohatapenaka près du stade de rugby. Le ministère d’Etat chargé des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et des Equipements (Mepate), Rivo Rakotovao, envisage de construire une gare routière à Andohatapenaka où seront déplacées les coopératives régionales et nationales d’Ambodivona. Des géomètres de ce département ministériel ont effectué des travaux de délimitation, hier.
Les bailleurs de fonds ne verraient aucun inconvénient à un éventuel remaniement du Gouvernement si le Président de la République malagasy voulait le faire. C’est du moins l’avis émis par une personnalité avisée.
Sensibilisation. Le ministère du Tourisme et des Transports lance un appel à l’investissement de nouvelles compagnies aériennes à Madagascar. D’après les explications du ministre de tutelle, Ulrich Andriantiana, Madagascar ne peut plus être dépendant de la compagnie Air Madagascar. « Nous devons atteindre un nombre de 20 à 25 compagnies aériennes, afin de faciliter l’accès et la sortie du territoire », explique-t-il, évoquant les différents problèmes liés au nombre limité de compagnies opérant dans la Grande Ile.

Air Madagascar - Le Dg disparu de la circulation

Publié le mercredi, 06 avril 2016
Une absence qui fait polémique. Le directeur général (Dg) de la compagnie Air Madagascar, Gilles Filiatreault fait l’objet des rumeurs les plus folles jusque dans les réseaux sociaux après avoir disparu de la circulation depuis quelques semaines. Le ressortissant canadien aurait quitté Madagascar depuis le mois de mars et n’est pas encore revenu au pays. Cette absence prolongée n’a pas manqué de faire tiquer les observateurs.
La manifestation du côté d’Ambatoroka et Ambohipo continue à ce jour d’alimenter les débats. La circulation dans ces quartiers de la Capitale avait été fortement perturbée en fin de la semaine dernière. Face à l’inertie et la sourde oreille de l’Exécutif aux appels de détresse des populations d’Andohan’i Mandroseza, d’Ambohipo, d’Ambatoroka et d’Ambolokandrina, les usagers de cette route ont tenu une manifestation inopinée pour exprimer leur mécontentement face à l’état déplorable de ce qui reste de la « chaussée » qui dessert leur quartier.
Une session d’échanges avec les journalistes de la presse, autour d’un petit déjeuner, hier dans la matinée, au Palais de verre Anosy. Un rendez-vous auquel ont été présents le président de cette Institution, Honoré Rakotomanana et le premier questeur du Sénat, Mohamed Mourad Abdirassoul. Les deux interlocuteurs de la presse, ont passé en revue certains points d’actualité concernant le Sénat ou certains de ces membres.
Les professionnels de la Justice se perfectionnent. Outre le fait d’être parmi les secteurs d’activités minés par la corruption, la Justice tient également un rôle important dans la lutte anti-corruption, notamment en matière de procédures pénales contre les suspects impliqués dans les affaires de corruption.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff