Politique

Presse écrite - « Freenews » entre dans la danse

Publié le jeudi, 08 septembre 2016
Un nouveau venu vient de grossir les rangs des quotidiens de la Capitale. « Freenews » a lancé son numéro 00, hier. « Votre quotidien, votre liberté », telle est la devise de ce nouveau journal qui veut se démarquer à travers la réalisation de grands dossiers d’investigation. Un terrain miné sur lequel peu de journalistes osent encore s’aventurer pour le moment.

Délestage - Aucune solution dans l’immédiat

Publié le jeudi, 08 septembre 2016
Le délestage a encore de beaux jours devant lui. C’est à cette conclusion qu’en est venue la plupart des observateurs après les déclarations du ministre de l’Energie par intérim, le Général Herilanto Raveloharison, par rapport au problème récurrent du délestage. De nouveau interpellé sur le sujet, le haut gradé en effet laisse entendre que l’Etat vient tout simplement de déterminer les origines du délestage actuel. « Le délestage n’est pas le seul problème de la Jirama », déclare-t-il.
24 heures après la descente inopinée de Marc Ravalomanana sur la propriété prévue pour la construction d’une Gare à Andohatapenaka, l’Etat est sorti de sa réserve pour « clore définitivement la polémique ».
Reprise des hostilités entre le couple Ravalomanana et l’Etat. Le sujet de la discorde concerne encore le terrain situé à Andohatapenaka près du stade de rugby. Le Ministère auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et des Equipements (M2pate) envisage d’y construire une gare routière, tandis que Marc Ravalomanana continue d’en revendiquer la propriété. Le bras de fer semble s’être tassé ces dernières semaines.
Quelques jours après la série d’incendies qui a frappé la population d’Ambilobe à la fin du mois d’août dernier, l’équipage du navire de guerre indien Trikand, de passage à Antsiranana, n’est pas resté les bras croisés. Ce dernier, au nom du Gouvernement et la population de l’Inde ainsi que la marine indienne, a fait don de vivres tels que du riz, de la confiture, des conserves de fruits, du thé, du lait « Tetra Pak », de l’huile de table, des ustensiles de cuisine ainsi que des médicaments.
 NDLR : L’article incriminé et intitulé « Trafics à l’aéroport d’Ivato », n’est autre que l’interprétation du communiqué de presse publié par la Présidence de la République suite à la descente inopinée du Président Hery Rajaonarimampianina à Ivato, le 1er septembre dernier.
On n’est pas à un « deux poids deux mesures » près, de la part de la Communauté internationale vis-à-vis du cas malgache par rapport à d’autres. Le dernier en date est cette sortie médiatique de Violette Kakyomya et de Hawa Ahmed Youssouf (respectivement représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement et représentante spéciale de la présidente de la Commission de l’Union africaine à Madagascar) au cours de laquelle ces deux diplomates se sont livrées à de sévères réquisitoires contre les politiques locaux qui réclament la tenue d’une élection présidentielle anticipée. Il faut pourtant souligner qu’une telle…

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff