Politique

Andrianisa Jean-Jacques, le nouveau ministre de la Sécurité publique, aura beaucoup à faire afin de redorer le blason de la Police nationale. Une image ternie par certains faits de ces derniers jours qui ont conduit au limogeage du grand patron Anandra Norbert. Le prédécesseur de l’actuel ministre est, notons-le, victime des faux rapports émis par ses subalternes concernant l’incendie des villages et habitations à Antsakabary (Befandriana-Nord) et ayant causé la mort d’une femme. Ils ont envoyé un rapport mentionnant qu’il s’agit de l’œuvre d’une aliénée mentale et non des éléments de la Police. Mahafaly Olivier a fortement critiqué l’ancien ministre…
Après Rivo Rakotovao, l’ancien Président Marc Ravalomanana s’en prend aujourd’hui à un autre ministre du Gouvernement. Au cours d’une conférence de presse dans les locaux du siège de son parti Tiako i Madagasikara à Bel’Air Ampandrana hier dans la matinée, Marc Ravalomanana, époux de la maire et ancien Président de la République, a violemment répliqué contre le ministre de l’Education nationale Paul Rabary.
  Une vindicte populaire a pu être évitée à temps dans la ville de Toamasina, mardi dernier. La ville du port a failli connaître des troubles momentanés sans la diligence de la force d’intervention de la Police nationale. Des gros bras, envoyés par un membre de l’Exécutif de la Commune urbaine de Toamasina, selon une source locale, ont pénétré de force dans la maison d’un particulier sise à la cité Béryl rose, lot 1.
Consternant. C’est le terme qui qualifie le mieux la réaction du ministère de la Santé à la suite du décès d’une mère accouchant à l’hôpital de Befelatanana. A travers son secrétaire général, le ministère a, en effet, donné sa « version » des faits hier.

Gendarmerie nationale - « Plus jamais de gabegie »

Publié le vendredi, 23 décembre 2016
Le commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, le Général Jean de Dieu Daniel Ramiandrisoa, reste ferme sur les qualités et les compétences des éléments constitutifs de cette institution militaire. « La gabegie n’a plus de place chez nous. Il faut évoluer selon la règle du jeu », nous a-t-il dit hier à l’issue de la cérémonie de sortie de promotion des stagiaires à l’Ecole supérieure de la gendarmerie nationale (Esgn) à Moramanga, hier. Les moins qualifiés et les moins compétents ont intérêt à se perfectionner, à en croire ce haut responsable.
Une question se pose de façon naturelle parallèlement au nouveau feuilleton « Assemblée nationale-parti Vondrona politika miara-dia - Malagasy miara-miainga (Vpm-Mmm) » quant au sort réservé au ministre de la Culture, de la Promotion de l’artisanat et de la Sauvegarde du patrimoine, Jean-Jacques Rabenirina, surtout si remaniement sera comme beaucoup l’ont susurré ces dernières semaines.

Régime Rajaonarimampianina - Le remaniement se précise

Publié le vendredi, 23 décembre 2016
Le calendrier du remaniement gouvernemental se précise en cette veille des fêtes de fin d’année. Dans les coulisses, les consultations et supputations continuent d’aller bon train, laissant présager un remaniement impliquant plusieurs ministères tels que celui de l'Energie, la Sécurité intérieure et d’autres. La fenêtre de tir se situerait entre le début du mois de janvier et le début du mois de février. Soit au nouvel an.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff