Publié dans Politique

Naina Andriantsitohaina - Acta non verba

Publié le dimanche, 01 décembre 2019

L’exemple vient d’en haut. Le candidat Naina Andriantsitohaina et ses équipes se sont mobilisés afin de remettre en ordre la propreté dans la ville d’Antananarivo. Sans attendre la proclamation officielle des résultats, il a déjà prouvé sa volonté de redresser l’image de cette ville, comme il l’a promis durant la campagne électorale. Depuis hier,  ses équipes, appuyées par les associations qui l’ont soutenu durant la campagne, ont passé à l’acte. Elles ont tout d’abord enlevé les affiches de Naina Andriantsitohaina et celles des autres candidats qui ont envahi les murs et les poteaux. Dirigé par le futur maire de la Commune urbaine d’Antananarivo lui-même, les travaux ont commencé du côté d’Alarobia, Analamahitsy, Ankorondrano, Antanimena et Analakely. D’autres équipes ont été réparties dans toute la ville. D’après Naina Andriantsitohaina, la ville d’Antananarivo passera Noël dans la propreté. « Nous sommes conscients que la ville vit dans la saleté.  Ainsi, n’attendons personne et agissons maintenant », soutient-il.
 L’assainissement des affiches n’est que la première étape. Après cela, l’équipe procèdera au nettoyage collectif et l’enlèvement des ordures dans la Capitale. D’ailleurs, le Service autonome de la maintenance de la ville d’Antananarivo (SAMVA) a déjà prêté trois camions pour collecter les ordures. Ces travaux devront être terminés avant la fête de Noël pour que chaque citoyen puisse  faire la fête dans la propreté.
 Anatra R.

Fil infos

  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90

La Une

Editorial

  • Face-à-face mitigé
    La Session ordinaire des deux Chambres du Parlement bat son plein. Comme le stipule le texte fondamental, la première session se consacre essentiellement à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances rectificative (LFR) de l’exercice budgétaire en cours et aux présentations des rapports d’activité de l’Exécutif devant le Parlement avec en toile de fond dominant le traditionnel face-à-face qui, au fil du temps, se transforme en « bras de fer » mettant aux prises élus du peuple et membres du Gouvernement.  

A bout portant

AutoDiff