Société

Samedi, les éléments de la Sûreté urbaine d’Antananarivo de la Police nationale ont arrêté six personnes pour trafic et usage de drogue dans le quartier des 67 ha. En effet, ces dernières ont détenu 40g de cocaïne et de 40g d’héroïne. Ces interpellations ont été rendues possibles grâce à un renseignement fiable mis à la disposition de la Police dénonçant cet usage illicite de drogue dangereuse. La suite du renseignement a conduit les limiers de la Police sur la piste d’un couple habitant le même quartier. Sans tarder, les policiers ont procédé à une perquisition chez les époux.
Des cris de joie pour certains, des pleurs et de la déception pour d’autres. C’est la scène vécue par une source locale à Toamasina, hier, après le déferrement devant le Parquet des neuf suspects dans le double meurtre d’un couple de jeune français dans l’île de Sainte-Marie, survenu le 20 août dernier. A l’issue d’une audition de 10 tours d’horloge, le juge a décidé de placer en détention provisoire 5 personnes dont l’ex-petit ami de Magalie, l’une des victimes, et le chef d’agence d’une banque de Sainte-Marie.
« 99 % des maisons ravagées par les flammes sont faites en bois. D’autres ont dû être démolies puisqu’elles ne sont plus habitables », informe le président du Fokontany d’Antohomadinika III G Hangar. En fait, l’incendie survenu dans cette localité, dans la nuit du dimanche dernier, a ravagé 7 maisons en bois sous-tôle. Toutefois, 3 autres maisons en dur ont également été endommagées. En tout, 64 personnes issues des 14 familles sinistrées sont désormais sans-abris, dont 28 adultes et 36 enfants. « Cette tragédie est due notamment au manque de sérieux des habitants.
Capacité d’accueil limitée. Seul le tiers des nouveaux bacheliers de cette année auront la chance d’ intégrer l’Université d’ Antananarivo. « Sur les 36 450 nouveaux bacheliers, 8 500 à 10 000 pourront poursuivre leurs études supérieures à Ambohitsaina », confirme le Professeur Panja Ramanoelina, président de ladite Université. Ainsi, la plupart des nouveaux diplômés devraient penser à rejoindre les Instituts supérieurs et Universités privées.
Un minibus « Mercedes Benz Sprinter » a fait une embardée avant de partir en tonneaux, hier vers 5h du matin à Soamahamanina, sur la Rn1.L’accident a provoqué la mort de deux personnes qui se trouvaient à l’intérieur du minibus, deux mères de familles âgées respectivement de 20 et de 45 ans. Ces dernières étaient assises à côté du conducteur, qui était indemne malgré une blessure à la tête. « Le véhicule a basculé par deux fois avant de glisser sur un côté.
Grande messe hier dans différentes églises de la Grande Ile. La messe de canonisation de Mère Teresa de Calcutta s’est en effet tenue hier à la place Saint-Pierre, à Rome (Italie), conduite par le Pape François. Des églises de la Capitale et des Provinces n’ont pas manqué à l’appel, dans le cadre de la célébration de la canonisation de cette fondatrice des Missionnaires de la charité en Inde. A l’Ecar Antanimena, une messe a eu lieu hier à 14h, célébrée par des milliers de fidèles qui ont débordé jusqu’aux portes de l’église. Monseigneur Odon Marie Arsène Razanakolona, archevêque d’Antananarivo, a conduit…
Jamais, l’insécurité ne s’est développée que ces dernières semaines à Andohan’Ilakaka. Des sources d’information locales avancent que les bandits frappent de plus en plus en plein cœur de la Capitale du saphir. Le dernier fait sanglant en date remonte le week-end dernier lorsque les malfaiteurs s’en étaient pris à un opérateur économique.

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff