Société

Indispensables pour entamer les recherches. Le traitement et l’utilisation des images satellitaires, à travers la télédétection, demeurent limités à Madagascar. Une situation qui s’explique, notamment, par le prix exorbitant de ces données, variant entre 5 000 et 6 000 euros par cliché. Pourtant, la Grande Ile recense des spécialistes qui peuvent manipuler ces éléments, au profit du développement.
Un moyen pour assurer la rétention des élèves en classe. L’alimentation scolaire permet aussi d’améliorer la concentration et les résultats. Une étude, menée en 2014 auprès de 5 circonscriptions scolaires dans le Sud, confirme ces faits et avance que l’alimentation scolaire apporte un impact positif palpable au niveau de la scolarisation des enfants, dans les zones présentant un problème de sécurité alimentaire.

Ankadivola - Un nouveau bureau, don de Filatex

Publié le jeudi, 20 octobre 2016
Le village d’Ankadivola, Commune d’Ambohijanaka, a désormais fière allure. En effet, ce « Fokontany », de quelques centaines d’habitants, vient d’être doté d’une maison, flambant neuf, qui lui sert de bureau. Il s’agit d’une dotation du groupe Filatex qui a pris la décision de raser, pour cause de vétusté, l’ancien bureau et d’ériger un nouveau, au grand bonheur du « fokonolona » et des employés du « Fokontany ».
Enervement total pour les habitants de la zone Est de la Capitale ! La portion de route qui relie Avaradoha et Betongolo, située au grand tournant, est partiellement coupée depuis vendredi dernier, suite à des travaux effectués par des techniciens de l’Etat. Les travaux continuent, mais jusqu’à lors, aucun préavis annonçant les travaux pour arranger la circulation des véhicules n’a été publié par les responsables des travaux. Conséquences : les bus devant emprunter l’axe Betongolo changent de route au dernier moment, au grand étonnement des passagers qui, eux aussi, ne savent rien sur ces travaux.
« Les valeurs des écoles catholiques face aux droits sociaux ». Tel a été le thème abordé lors des 4 jours de formation des responsables de ces établissements dans la direction diocésaine de Morombe, initiée par la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS). Un atelier qui a vu la présence de 30 participants issus des 11 écoles catholiques recensées dans cette Diocèse.
Touchant un enfant sur deux. La malnutrition chronique persiste à Madagascar puisque le taux y afférent s’élève à 47,3 %. Pourtant, le nombre des acteurs et les actions menées dans cette lutte ne cessent de se multiplier, et ce, depuis des années. La coordination des actions s’impose pour en assurer l’efficacité et réduire ce taux élevé.
L’équipe de la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua), composée de la Direction juridique et contentieuse, de la Police municipale et nationale ainsi que d’un huissier, a procédé à la fermeture d’un bâtiment à Soarano, hier matin, en vue d’une réparation. Ce dernier comporte trois étages dont le rez-de-chaussée est un local commercial occupé par un locataire.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff