Société

Accident corporel à Analakely - Les fautifs tentent de se défiler

Publié le mercredi, 07 septembre 2016
Le motard, blessé lors d’une collision avec un « taxi-be »,  immatriculé 9210 TV, devant l’hôtel Le glacier, le jeudi 1er septembre dernier, se trouve actuellement dans une situation difficile. En effet, alors que les frais de son hospitalisation ne cessent de grimper en raison de la gravité de sa blessure, le propriétaire et le chauffeur du véhicule l’ayant embouti n’ont rien pris en charge jusqu’ici. Pire, en ne donnant plus signe de vie, ces derniers donnent l’impression de vouloir se défiler.

67ha - Six suspects dans la vente et consommation de drogue dure

Publié le mardi, 06 septembre 2016
Samedi, les éléments de la Sûreté urbaine d’Antananarivo de la Police nationale ont arrêté six personnes pour trafic et usage de drogue dans le quartier des 67 ha. En effet, ces dernières ont détenu 40g de cocaïne et de 40g d’héroïne. Ces interpellations ont été rendues possibles grâce à un renseignement fiable mis à la disposition de la Police dénonçant cet usage illicite de drogue dangereuse. La suite du renseignement a conduit les limiers de la Police sur la piste d’un couple habitant le même quartier. Sans tarder, les policiers ont procédé à une perquisition chez les époux.
Des cris de joie pour certains, des pleurs et de la déception pour d’autres. C’est la scène vécue par une source locale à Toamasina, hier, après le déferrement devant le Parquet des neuf suspects dans le double meurtre d’un couple de jeune français dans l’île de Sainte-Marie, survenu le 20 août dernier. A l’issue d’une audition de 10 tours d’horloge, le juge a décidé de placer en détention provisoire 5 personnes dont l’ex-petit ami de Magalie, l’une des victimes, et le chef d’agence d’une banque de Sainte-Marie.

Incendie à Antohomadinika - Les maisons en bois, pointées du doigt !

Publié le mardi, 06 septembre 2016
« 99 % des maisons ravagées par les flammes sont faites en bois. D’autres ont dû être démolies puisqu’elles ne sont plus habitables », informe le président du Fokontany d’Antohomadinika III G Hangar. En fait, l’incendie survenu dans cette localité, dans la nuit du dimanche dernier, a ravagé 7 maisons en bois sous-tôle. Toutefois, 3 autres maisons en dur ont également été endommagées. En tout, 64 personnes issues des 14 familles sinistrées sont désormais sans-abris, dont 28 adultes et 36 enfants. « Cette tragédie est due notamment au manque de sérieux des habitants.
Capacité d’accueil limitée. Seul le tiers des nouveaux bacheliers de cette année auront la chance d’ intégrer l’Université d’ Antananarivo. « Sur les 36 450 nouveaux bacheliers, 8 500 à 10 000 pourront poursuivre leurs études supérieures à Ambohitsaina », confirme le Professeur Panja Ramanoelina, président de ladite Université. Ainsi, la plupart des nouveaux diplômés devraient penser à rejoindre les Instituts supérieurs et Universités privées.

Soamahamanina - Embardée d’un « Sprinter », 2 morts, 17 blessés

Publié le lundi, 05 septembre 2016
Un minibus « Mercedes Benz Sprinter » a fait une embardée avant de partir en tonneaux, hier vers 5h du matin à Soamahamanina, sur la Rn1.L’accident a provoqué la mort de deux personnes qui se trouvaient à l’intérieur du minibus, deux mères de familles âgées respectivement de 20 et de 45 ans. Ces dernières étaient assises à côté du conducteur, qui était indemne malgré une blessure à la tête. « Le véhicule a basculé par deux fois avant de glisser sur un côté.
Grande messe hier dans différentes églises de la Grande Ile. La messe de canonisation de Mère Teresa de Calcutta s’est en effet tenue hier à la place Saint-Pierre, à Rome (Italie), conduite par le Pape François. Des églises de la Capitale et des Provinces n’ont pas manqué à l’appel, dans le cadre de la célébration de la canonisation de cette fondatrice des Missionnaires de la charité en Inde. A l’Ecar Antanimena, une messe a eu lieu hier à 14h, célébrée par des milliers de fidèles qui ont débordé jusqu’aux portes de l’église. Monseigneur Odon Marie Arsène Razanakolona, archevêque d’Antananarivo, a conduit…

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff