Société

Ivato Aéroport - La simulation d’attentat crée la panique

Publié le jeudi, 22 septembre 2016
Pour mieux se préparer en cas d’attentat terroriste. Les forces vives intervenant au sein de l’Aéroport international d’Ivato dont l’Adema (Aéroports de Madagascar),l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne (Asecna), la Police des frontières, les Douanes, le Corps de protection civile (Cpc), etc. en collaboration avec les Forces militaires, ont organisé hier un exercice de simulation d’attentat à la bombe.
On connaissait déjà celle qui consistait pour une jeune fille mineure à s’introduire de force dans une voiture ayant à son bord son seul conducteur, puis d’exiger de celui-ci de l’argent contre la menace de crier à l’enlèvement, voire au viol. Ces derniers temps, les malfrats ont mis au point d’autres méthodes machiavéliques pour pouvoir détrousser les  automobilistes  et ce, en plein cœur de la Capitale et en plein jour.

Protection sociale des Ecd - Les moyens financiers constituent un blocage

Publié le jeudi, 22 septembre 2016
« Les élus sont disposés à respecter leurs obligations mais les contraintes se reposent sur le budget, voire les moyens financiers », reconnait Randriamitsirimanana, conseiller spécial auprès de la Commune urbaine de Toamasina.

Jardin d’Antaninarenina - Le miel synonyme de la paix

Publié le jeudi, 22 septembre 2016
Original. Une distribution de pots de miel pour les passants a eu lieu hier dans le jardin d’Antaninarenina, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la Paix.
Des résultats positifs depuis le début de ce deuxième semestre. La surveillance des traitements à l’endroit des travailleurs migrants malagasy à l’étranger a été renforcée, depuis le début de l’année. Aucune plainte n’a ainsi été reçue par l’Etat jusqu’à ce jour, sur un quelconque cas de maltraitance de ces travailleurs. Cela, en raison du renforcement des procédures administratives et législatives. 

Caravane de la paix - Plus de 1 500 jeunes y ont participé

Publié le jeudi, 22 septembre 2016
Point de départ à 9 heures au Stade de Mahamasina, puis Anosy et enfin l’Académie nationale des sports (Ans) à Ampefiloha. La Caravane de la paix a pu rassembler 1 500 jeunes malagasy, membres des Associations et Organisations de la société civile, des Universités, ou encore de la Coordination nationale du volontariat. Cet événement a également vu la participation des départements ministériels. Le ministère de la Jeunesse et des Sports a été à la tête du cortège.

Revendications des enseignants publics - Prise de décision radicale en vue !

Publié le mercredi, 21 septembre 2016
La rentrée scolaire des écoles publiques s’annonce mal. Les enseignants publics ont décidé d’unir leurs voix face à la non-concrétisation de leurs revendications, réclamées depuis quatre mois maintenant et demeurées sans suite, malgré la mise en place d’un comité ad hoc au mois de mai dernier. Les enseignants s’impatientent et prendront donc une décision radicale les lundi 26 et mardi 27 septembre prochains. Ils font ainsi appel à une Assemblée générale à Mahamasina pour ce lundi avec tous les membres du Corps enseignants pour décider  de la tenue ou non d’une grève ou toute autre forme de contestation.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff