Publié dans Culture

ADMC-CRAAM - La formation en montage de spectacle « voix et mouvement » se poursuit

Publié le mardi, 01 mars 2022


L’Association des médiateurs culturels au niveau du Centre de ressources des arts actuels de Madagascar (ADMC-CRAAM), sise à Ankatso, a lancé l’ouverture de l’inscription pour une résidence de formation en montage de spectacle « voix et mouvement », s’adressant à tous les danseurs de différents styles, aux slameurs ainsi qu’aux comédiens. Cette initiative a comme objectif  d’apprendre et de maîtriser le processus de création d'un spectacle de danse ou encore de théâtre avec la chorégraphe et metteuse en scène de renom, Jessica Henou. En effet, la résidence a ouvert ses portes depuis dimanche dernier. La formation se fait en 4 phases biens distinctes, notamment la préparation c’est-à-dire la recherche de connaissances, l’exploration de différentes pistes, l’incubation ou la combinaison et la synthétisation des  différents éléments, et enfin la vérification d’une réponse par rapport à une thématique ou une problématique initiale.
Acquis
Cette formation est une occasion pour les danseurs et comédiens qui participent à cette résidence d’acquérir la capacité d’élaborer un spectacle de danse et de théâtre à partir de différents processus de création. A l'issue de cette formation, les artistes participants acquerront la capacité à produire de nombreuses idées à partir d’un stimulus, ainsi que la capacité d’associer, combiner et synthétiser différents éléments au sein d’une œuvre. A noter que l’apprentissage des voix et mouvement, l’écriture textuelle et gestuelle, l’écriture du plateau et la dramaturgie sont les éléments de base de cette résidence. Cette formation entre toujours dans l’objectif de l’ADMC-CRAAM qui œuvre dans la structuration, la professionnalisation et la valorisation du secteur artistique malagasy, tout en offrant à ces artistes et acteurs culturels une visibilité accrue. La résidence se poursuivra jusqu’au vendredi 4 mars et se terminera par la restitution des artistes.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff