Société

Une revalorisation s’impose. La sortie du Décret n° 2022-626 du 4 mai 2022 fixant le salaire minimum d’embauche (SME) à 250.000 ariary entraîne la révision à la hausse des prestations perçues au niveau de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS). « Les calculs des prestations s’effectuent sur la base de 250.000 ariary au lieu de 200.000 ariary. En conséquence, la valeur du plafond des salaires soumis à cotisation est fixée à 2.000.000 d’ariary », communique la Caisse.
Le conflit se poursuit au sein de l'église Jesosy Mamonjy située à Ankorondrano. Hier, la Préfecture de police a décidé de fermer cette église pour éviter que la situation se dégénère davantage. Cependant, il a fallu l’intervention des Forces de l’ordre pour disperser les fidèles qui n’ont pas voulu quitter les lieux. La décision n’est pas encore définitive mais si la situation ne s’améliore pas, cela mènera vers la fermeture définitive de ce lieu de culte. D’ailleurs, la contestation a déjà commencé dans les autres églises sises dans les autres Régions comme celle de Toamasina.
Comme l’a annoncé l’ambassadeur de l’Inde à Madagascar, Abhay Kumar, le 3 juin dernier, 15.000 bicyclettes seront offertes aux enseignants et élèves malagasy. Le premier lot, composé de 5.000 vélos, est déjà arrivé hier à Toamasina. Selon le diplomate, ils seront remis au ministère de l’Education nationale, lequel se chargera de leur distribution autant que le choix des bénéficiaires. Par ailleurs, une cargaison de 5.000 tonnes de riz est en route et atteindra le port de Toamasina lundi prochain. Ce don est conçu afin de lutter contre la sécheresse et la famine sévissant dans le sud de Madagascar. Au cours…
Construites il y a plus de 50 ans sur le long des principales rivières. Les digues ont été conçues pour assurer une protection contre les inondations, avec des périodes de retour de 20 à 50 ans. Pourtant, nombreuses d’entre elles se trouvent actuellement en mauvais état, avec des brèches produites pendant presque tous les épisodes d’inondation récents. Raison pour laquelle le confortement des berges des digues d’Ikopa et de Sisaony fait partie des chantiers phares du Projet de développement urbain intégré et de résilience du grand Antananarivo (PRODUIR), financé par la Banque mondiale. Les travaux y afférents se feront pendant…
Des milliers de nouveaux cas positifs de VIH dépistés en 2021. Le nombre de nouvelles infections de VIH-SIDA à Madagascar a augmenté l’année dernière, si l’on tient compte des statistiques émanant du Comité national de lutte contre le SIDA (CNLS). « Madagascar enregistre 2.190 nouveaux séropositifs en 2021. Le nombre de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) s’élève à 9.277, dont 8.995 sous traitements antirétroviraux (ARV). Des femmes enceintes et des nouveau-nés en font partie », rapporte Jasminah Rasoanarivo, secrétaire exécutif du CNLS. La Grande île effectue environ 500.000 dépistages par an. Environ 42.000 personnes sont porteuses du VIH à…
Inimaginable. C’est en somme les réactions des personnes à l’affût de l’actualité, ayant appris l’histoire d’une mère qui a assassiné son propre bébé à Vohipeno après l’accouchement. Des informations nous ont été parvenues annonçant l’existence d’un enfant qui vient de naître, puis abandonné et tué. Le 2 juillet dernier, les Forces de l’ordre et de sécurité à Vohipeno ont été appelées pour une affaire portant sur la découverte d’un nouveau-né dans un quartier situé à 7 kilomètres de Vohipeno. Ce même jour, aux alentours de 8h, les habitants du Fokontany de Tsimalazo, dans la Commune urbaine et District de Vohipeno,…
L’ouverture du nouveau marché d’artisanat au COUM 67 ha est prévue pour le début du mois de septembre prochain, selon le premier responsable dudit marché, Rakotomanana Emmanuel. D’après lui, quelques aménagements devraient être effectués avant que les commerçants puissent exercer de nouveau dans ce local. « On se concentre actuellement sur le recensement des commerçants avant de pouvoir sortir la liste définitive.
Page 1 sur 373

Fil infos

  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés
  • Fonds routier - Rencontre entre le Président et les entrepreneurs impayés 
  • Déchéance du Président de la République - La HCC renvoie l’Opposition à ses études
Pub droite 1

Editorial

  • Bilan mitigé !
    L’heure du bilan sonne. Le mandat de cinq ans des membres du Conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM) tire à sa fin. Présidé dans un premier temps par le feu Général Charles Rabotoarison, Maka Alphonse prend le relais. La mission essentielle consiste à mettre en œuvre le « processus de réconciliation nationale » de telle manière que les blessures laissées par les crises, notamment à partir de 2002, soient guéries et par la suite instaurer un climat d’apaisement pour asseoir enfin l’unité nationale. Une noble mission à laquelle tout dirigeant politique sérieux et tout concitoyen responsable doivent assumer.

A bout portant

AutoDiff