Société

Certains sont d’accord, d’autres s’y opposent. Lors de son intervention à la chaine nationale, dimanche dernier, le Président de la République Andry Rajoelina a confirmé l’existence d’un budget destiné pour les subventions remboursables de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS) pour les employés du secteur privé. Cette proposition fait toutefois l’objet d’une divergence d’options entre les syndicats des travailleurs, entre autres l’Union des syndicalistes autonomes de Madagascar (USAM) et la Confédération chrétienne des syndicats malgaches (SEKRIMA). Le premier s’oppose au remboursement des subventions proposées aux employés cotisants de la Caisse. Ses membres réclament l’octroi d’aide gratuite, au lieu d’un…
De source qui requiert l’anonymat, un violent accrochage a opposé vers la fin de la matinée du dimanche dernier les éléments des Forces de sécurité à une trentaine de « dahalo » retranchés dans un village de montagne d’Andoharano. En effet, il s’agissait d’une opération de la Gendarmerie, la troisième de cette série, et qui s’était traduite par un nouvel assaut sur ce village. Des éléments de l’Armée du centre de formation des commandos d’Ambatolaona sont venus renforcer les gendarmes pour occuper le village.
Lors de son intervention dimanche soir sur toutes les chaînes, le Président de la République Andry Rajoelina a annoncé que les Districts d'Antananarivo Renivohitra, Atsimondrano, Avaradrano, Ambohidratrimo, Moramanga ont déjà atteint le pic de l'épidémie, c'est-à-dire le nombre maximum de patients atteints de la Covid-19, soignés dans les hôpitaux. « La situation épidémiologique fait penser que le pic de l'épidémie est déjà atteint au niveau de ces zones citées », ont évalué le ministère la Santé publique et l'Académie de médecine à l'issue de leur réunion conjointe faisant l'objet de l'évaluation de la situation épidémiologique à Madagascar. Inscrit dans leur…
En attente d'une décision d'affectation. Le nombre de paramédicaux à Madagascar est encore faible par rapport au nombre d'habitants. Le pays a annuellement besoin de 2 000 nouveaux paramédicaux pendant 5 ans pour combler ce manque d'effectifs. Afin de remédier à ce problème, le ministère de la Santé publique, dans un communiqué publié dimanche dernier, a annoncé le recrutement d'un millier de paramédicaux, au titre des postes budgétaires de 2019.
En cette période d’épidémie de Covid-19, le ministère de la Santé publique constate que des cliniques et hôpitaux privés proposent des tests de dépistage de cette maladie virale à l’endroit des patients. Cependant, en tant que pouvoir public en matière de santé publique, ce ministère souligne que seuls ceux qui disposent des laboratoires qualifiés à cet effet peuvent effectuer ces tâches. « Les laboratoires privés qui projettent de proposer des dépistages de la Covid-19, particulièrement le Test de diagnostic rapide (TDR), doivent se soumettre aux règlements et recourir aux dispositions sanitaires requises. Ainsi, ils doivent obtenir une validation délivrée par…
Des dépenses en moins. Le couple présidentiel a réalisé le vœu de bon nombre de familles de pêcheurs dans quelques localités, lors de son périple à Toliara le week-end dernier. « Nous n’avons jamais eu de vraie lumière depuis des années. Nous nous contentions des lampes en pétrole pour éclairer nos nuits. Ma famille dépense 1 000 ariary par jour pour l’achat de pétrole, alors que nous peinons à subvenir à nos besoins », témoigne un pêcheur. Sa famille fait partie des 600 foyers bénéficiaires des lampes solaires de la part du couple présidentiel. La remise des lampes a débuté…
Les étudiants des universités publiques et privées sont actuellement confrontés à des grandes difficultés financières. D’une part, ils ne peuvent pas rentrer chez eux, et de l’autre ne bénéficient plus de subventions de leurs parents ni travailler en tant que vacataires dans les écoles privées. Afin que les étudiants puissent rentrer dans leurs villes d’origine, l’université de Toamasina a mis en place une organisation. Dans un communiqué publié dans sa page Facebook en fin de semaine dernière, il a été avancé que des voyages en groupe seront organisés pour ceux qui souhaitent regagner leurs villes d’origine. Ces voyages seront répartis…
Page 1 sur 146

Fil infos

  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables
  • Covid-19 à Madagascar - 9.000 contaminés guéris en un mois
  • Site de la MBS à Anosipatrana - La CUA veut reprendre son bien
  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !

La Une

Editorial

  • Du bluff à la farce
    De qui se moque-t-on ! Dans ce beau pays qui est le nôtre, on se permet de mener en bateau le peuple. Et cela, sans aucun souci ni respect d’autrui. A Madagasikara, certains acteurs de la vie politique nationale foulent aux pieds les principes de base de l’éthique politique. Coup de bluff ! Les membres du RMDM persistent et signent pour la tenue d’une consultation nationale prévue pour le 10 août. Jusque-là, rien de répréhensible dans la mesure où dans une République respectant le minimum de la démocratie, on ne jette pas des bâtons dans les roues de la liberté de réunion et d’expression. Chaque citoyen jouissant pleinement de ses droits civiques peut librement exprimer son opinion. Ainsi, la liberté de presse, à titre d’exemple, est une chose vécue au quotidien à Madagasikara surtout à l’avènement de ce régime issu des élections libres à partir de 2018.Seulement voilà, dans le…

A bout portant

AutoDiff