Société

Les chiffres grimpent en flèche. En espace de 24 heures, le Centre de commandement opérationnel (CCO) - Covid-19 a rapporté un nombre record de 559 nouvelles contaminations, rien que le 8 avril dernier, sur 1 730 tests PCR et GèneXpert réalisés. Il s’agit du plus grand nombre de cas positifs recensés en un seul jour lors de cette deuxième vague, contre les plus de 600 cas confirmés recensés l’année dernière. Et encore une fois, la Région d’Analamanga se trouve en tête de liste en identifiant 439 personnes testées positives au coronavirus. Par contre, les autres Régions n’ont enregistré qu’une dizaine…
Sept (7) décès en une journée. Le paludisme fait ravage à Midongy du Sud, parmi les Districts considérés comme foyers de cette maladie contagieuse. Selon les informations recueillies auprès de notre source locale, près de 200 personnes ont succombé suite à l’épidémie depuis le début de cette année. Les enfants âgés entre 2 et 12 ans constituent les principales victimes, sans parler des femmes enceintes et des personnes vulnérables. Le nombre de personnes contaminées reste toutefois non communiqué jusqu’ici. Le renforcement des sensibilisations pour faire face à la fois au paludisme et au coronavirus a été débattu lors d’une récente…
Sur les huit personnes arrêtées par le Service central des enquêtes spécialisées (SCESLFD) de la Police, situé à Anosy, pour une affaire d'immigration clandestine au Koweït et en Arabie Saoudite, trois sont des jeunes candidates malagasy à ces voyages. Tous ces individus avaient été présentés au Pôle anti-corruption (PAC) des 67Ha, le 2 avril dernier. Trois d'entre eux ont été placés sous mandat de dépôt, tandis que deux autres ont obtenu une liberté provisoire. Certains accusés sont des multirécidivistes, selon ce service de police.
Un hébergement en hôtel sera désormais proposé aux personnes testées positives au coronavirus. Un certain nombre d'établissements hôteliers accueilleront, en collaboration avec les autorités, des personnes atteintes de la Covid-19 qui ne peuvent pas être isolées au sein de leur domicile. En effet, le Conseil des ministres datant du 7 avril dernier a décidé de réaménager des établissements hôteliers en hôpitaux pour recevoir des patients.
Amélioration et modernisation du transport dans la Capitale. Depuis plusieurs années, les consommateurs se plaignent de la qualité de services offerts dans les transports en commun. Outre le non-respect du cahier des charges, certains passagers sont victimes d’insultes et d’intimidations perpétrées par les chauffeurs et leurs aides.
80 appels par heure. Assistance plus, l’une des compagnies d’assurance médicale et de services d’urgence œuvrant à Madagascar, reçoit quotidiennement ces appels notamment durant les 3 dernières semaines où le nombre de cas de Covid-19 a nettement augmenté. Ces chiffres ont presque doublé par rapport à ceux enregistrés en temps normal, entre 50 et 60. « La plupart des appelants sont des abonnés atteints du coronavirus et qui nous demandent de l’aide. Seuls quelques-uns présentent des formes graves, à cause des pathologies antérieures. Plus de 90% des cas sont traités sur place », avance Patrick Cejudo, président directeur général (PDG)…
Au début de cette semaine, le corps sans vie de la prénommée Ony (20 ans), cette jeune femme malagasy, avait été retrouvé au domicile d’un Français domicilié à Ambohibao Antehiroka. Mardi dernier, ses proches étaient venus à la morgue de l’hôpital d’Ampefiloha pour récupérer sa dépouille. Au premier constat, la victime aurait été assassinée. Des témoins assurent avoir vu des bleus sur son cou, preuve que la malheureuse aurait été étranglée. Le médecin légiste certifie que le décès aurait dû remonter au moins trois jours plus tôt.Puisqu’il y a donc une suspicion de meurtre, le Français, qui fut le présumé…
Page 1 sur 233

Fil infos

  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire
  • Lutte contre la Covid-19  - L’Etat d’urgence reprend, le confinement en suspens
  • Covid-19 - Madagascar choisit deux vaccins

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cause nationale
    En 1959, le tout jeune Gouvernement malagasy dut faire face à une grave inondation qui sévit presque dans toute l’île, notamment à Antananarivo et environs. Dans la Capitale, Ikopa déverse ses eaux sur tous les bas-quartiers. Betsimitatatra et ses rizières immergées ! Le Gouvernement de feu Philibert Tsiranana déclare Antananarivo en « zone sinistrée » et « l’état d’urgence nationale » est décrété. Pour affronter ce sinistre national sans précédent, le Gouvernement malagasy fait appel à la contribution de tous étant donné qu’il s’agit d’une cause nationale. On se rappelle du « Fitia tsy mba hetra » par le moyen duquel chaque concitoyen est convié à participer. A noter que les caprices (les crues) de l’Ikopa et de Sisaony créaient depuis la nuit des temps des problèmes à tous les gouvernants. Les souverains et leurs sujets d’Andrianjaka à Andriamasinavalona et surtout Andrianampoinimerina durent rivaliser d’ingéniosité pour construire des digues afin…

A bout portant

AutoDiff