Nos archives web

Distribution de repas chauds pour les sinistrés des 5 Fokontany. Les membres de l’association Fitia, présidée par la Première dame Mialy Rajoelina, se répartissent pour ce faire au gymnase d’Ankorondrano, à l’Ecole primaire publique (EPP) d’Ankorondrano, à l’EPP d’Antanimena et au Collège d’enseignement général (CEG) d’Antanimena.

Après une longue semaine d’attente, le sort des deux passeurs malagasy arrêtés puis extradés des Comores pour trafic d’or, les fameux 49kg, a été finalement ficelé. Il s’agit d’Azaly Pacheco et de Pierre Stenny. Car après le déferrement des deux hommes au pôle anti-corruption ou PAC d’Antananarivo, ils ont été immédiatement placés sous mandat de dépôt à Antanimora.

Une évacuation difficile. Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) a lancé une alerte rouge quant à la menace de glissements de terrain ou la chute de rochers sur la Haute ville. Ce danger imminent concerne 14 Fokontany à savoir Amparibe, Ambatovinaky, Tsimialonjafy, Ambanin’Ampamarinana, Ankadilalana, Tsarafaritra, Ambohipotsy, Andohamandry, Ifaliarivo Ambanidia, Manjakamiadana, Andafiavaratra, Ambavahadimitafo, Ankazotokana Ambony  et Ambohitsiroa VN.

La montée des eaux, ayant engendré des milliers de sinistrés dans presque toute la Grande île, ne freine en rien la propagation de la Covid-19. Au contraire, les opérations de sauvetage et leur prise en charge dans des endroits particuliers empirent la situation épidémiologique liée au coronavirus. Même si aucun chiffre n'a été révélé jusqu'à ce jour, les personnels médicaux mobilisés auprès de ces sites d'hébergement des sinistrés dans la Capitale effectuent régulièrement des dépistages Covid-19 après la détection de symptômes et dont les résultats se sont révélés positifs. Un responsable auprès du ministère de la Santé publique  a également confirmé hier que des cas positifs y sont effectivement recensés. 

Velirano dérange !

Publié le mardi, 25 janvier 2022

Les projets phares du Président Rajoelina perturbent. Dans la perspective de démarrage de gros chantiers promis par le candidat portant le dossard numéro 13 du MAPAR, certains acteurs politiques locaux, aux esprits obtus animés par l'obscurantisme, lèvent les boucliers. Sous d'autres cieux également, certains parlementaires de l'ancienne puissance coloniale montent au créneau et se permettent de remettre en cause un des projets-clés du régime. En effet, Velirano dérange ! On ne se prive pas par tous les moyens de le gêner et de lui jeter des bâtons dans les roues.

Avis aux réalisateurs malagasy. La plateforme de divertissement Netflix a annoncé l’allocation d’une somme d’un million de dollars via son nouveau Fonds de bourses d’études Netflix Creative Equity (CESF). Les réalisateurs ou vidéastes malagasy sont concernés par cet appel à candidatures et ils sont invités à saisir cette grande occasion.

Un bel exemple d'hospitalité ! L'Eglise de  Jésus - Christ des Saints des derniers jours (Mormons) s'est proposée à l'accueil des sinistrés dans leurs locaux, dont celui sis à Ampitatafika entre autres. La même église a fait part de sa volonté à coopérer entièrement avec l'Etat dans la prise en charge des victimes des dernières inondations. Une initiative saluée par le Président Andry Rajoelina au cours de sa descente dans l'Atsimondrano dans l'après - midi d'hier afin de constater de visu la situation des sinistrés dans cette partie d'Antananarivo.

48 heures après, la circulation sur l’axe Antananarivo –Toamasina est rouverte grâce à une déviation provisoire. Pour rappel, suite aux intempéries, une buse sur la Route nationale 2 sur la portion entre Manjakandriana et Moramanga, a cédé sous la pression de l’eau. Un affaissement, sous forme de trou béant, s’est formé au beau milieu de la voie. 

LA UNE DU 26 JANVIER 2022

Publié le mardi, 25 janvier 2022


Dans certains quartiers du centre de la Capitale et ses environs, les drames liés aux éboulements ou aux effondrements de maisons ont endeuillé des familles, du moins pour les 48 dernières heures. La seule nuit de dimanche dernier, ces accidents ont entraîné la perte de plusieurs personnes dont deux enfants. C’était le cas vers 2h du matin à Ankadifotsy-Ambodivona où un parking s’est effondré brutalement au-dessus de deux habitations, entraînant dans cette même chute 8 véhicules garés à l’endroit. La batterie qui soutenait le mur de soutènement de ce parking s’est brutalement fracturée. Sept personnes qui y étaient logées ont alors péri, du moins selon un bilan des sapeurs-pompiers. Le corps de la septième victime n’a pu être dégagé des décombres que vers 18h, hier, selon le capitaine chef de corps des sapeurs-pompiers de Tsaralalàna. Les recherches entamées vers les premières heures de la matinée ont permis de retrouver les dépouilles ensevelies par les ruines des deux enfants victimes. Il s’agit de deux garçons de 4 et 8 ans d’une fratrie. Ce n’est aussi que vers le milieu de l’après-midi que le corps d’un adulte fut finalement extrait des ruines, et ce, au prix d’intenses explorations par les sapeurs-pompiers.
Si les opérations de sauvetage étaient une affaire, les tentatives afin de soustraire les voitures de ces pièges laissés par les éboulis, en était une autre. Selon toujours une source auprès des sapeurs-pompiers, la moitié de ces véhicules ont pu être remontés à la surface vers le début de la soirée. Les soldats du feu joints à leurs homologues du corps de la protection civile ou CPC ont alors rempli leurs missions, parfois dans des conditions périlleuses.
D’après le chef Fokontany, certains propriétaires, pour ne pas dire la majorité, n’auraient aucune autorisation pour accéder, sinon utiliser ce parking. “Vers 2h du matin, l’infrastructure a éclaté. Il s’avérait que la batterie n’aurait pas tenu à la fois par trop d’humidité mais aussi par la masse des voitures garées dans ce parking”, déclare-t-il. Une déclaration qui étonné plus d’un puisque l’on ne peut s’empêcher de s’interroger pourquoi n’avait donc pas pris une mesure, afin que le drame ne se produise.
Enfin, à Ankadikely-Ilafy, 2 personnes ont également péri dans les mêmes et pires conditions qu’à Ankadifotsy. Idem à Ampefiloha où seuls deux garçons, actuellement hospitalisés, ont pu survivre à la suite de l’effondrement de leur maison. Dans l’après-midi hier, des proches des victimes se sont finalement manifestés pour venir au chevet de ces enfants dont les parents ont trouvé la mort dans le drame.
Franck R.

Page 1 sur 820

Fil infos

  • Aide aux sinistrés - Le Président incite les églises à l'hospitalité
  • Axe Antananarivo-Toamasina - La circulation rétablie !
  • Coupure sur la RN2 - Un pont « Bailey » pour rétablir la circulation
  • Ligne aérienne Réunion-Antananarivo - Le coût du billet fait grincer des dents
  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales

La Une

Recherche par date

« January 2022 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Pub droite 1

Editorial

  • Velirano dérange !
    Les projets phares du Président Rajoelina perturbent. Dans la perspective de démarrage de gros chantiers promis par le candidat portant le dossard numéro 13 du MAPAR, certains acteurs politiques locaux, aux esprits obtus animés par l'obscurantisme, lèvent les boucliers. Sous d'autres cieux également, certains parlementaires de l'ancienne puissance coloniale montent au créneau et se permettent de remettre en cause un des projets-clés du régime. En effet, Velirano dérange ! On ne se prive pas par tous les moyens de le gêner et de lui jeter des bâtons dans les roues.

A bout portant

AutoDiff