Sport

Le programme des compétitions africaines est enfin connu ! Rugby Afrique, tenant compte de la crise sanitaire sans précédent que nous vivons, a aménagé des dates de repli si la situation malheureusement empire.Les Makis de Madagascar disputeront les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de rugby 2022, au mois de juillet en Namibie. Ils évolueront dans le groupe A avec les Eléphants de la Côte d’Ivoire et les Zèbres de Namibie, pays hôte. Un copieux menu qui attend les Makis qui devront tout simplement affronter le grand favori Namibien à domicile. La Namibie truste la place qualificative africaine en…
L'assemblée générale élective de la FSBM est prévue se tenir demain samedi 10 avril à l'office national des anciens combattants, Ampatsakana. Les 7 nouveaux présidents des ligues régionales de la Fédération de sport- boules malagasy (FSBM) éliront un nouveau président officiel vis-à-vis du ministère de la Jeunesse et des Sports et de l'instance internationale de pétanque.
Le monde sportif est en deuil. L'illustre Berthin Andriamiharinosy, ancien joueur de handball et technicien s'est éteint à l'âge de 80 ans. Il s'était surtout investi dans le milieu du handball, notamment à l'AS Saint-Michel. Mais il était également engagé dans le football. Il a notamment publié un ouvrage intitulé " Cinquante ans de sport à Madagascar ", en 2007.

Pétanque - Dolys Randriamarohaja n’est plus

Publié le vendredi, 02 avril 2021
La pétanque malagasy est en deuil avec le départ précoce d'un grand personnage de la discipline reconnu dans le monde entier. Il s’agit de Dolys Randriamarohaja, ancien entraîneur national, champion du monde en tant qu’entraîneur et vice-champion du monde en tant que joueur. Il était aussi fondateur de la Fédération Sport des boules malagasy (FSBM). Il a été emporté subitement par la Covid-19, selon des sources proches.Lui qui ne ménageait pas ses efforts pour aider et rehausser la valeur et la dignité de ce sport. Le sauveur militant de la pétanque malagasy est parti à jamais pour nous laisser en…
Malheur. Le ciel est tombé sur la tête des millions de malagasy, à Madagascar et ailleurs, après la non-qualification des Barea à la prochaine phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). La passe de deux n’aura pas lieu après le nul frustrant face au Niger à Toamasina avant-hier. Dans les heures qui s’ensuivent de cette élimination, les propos violents des internautes sur les réseaux sociaux ne permettent pas de prendre du recul pour analyser la situation. Tellement la déception, la colère et la frustration sont grandes que dès fois vaut mieux se taire que de parler, même à…
Mauvaise nouvelle pour la sélection nationale malagasy. La campagne de qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) a touché à sa fin mardi. Cinq places restaient encore à prendre pour la compétition au Cameroun et l'Ethiopie s'en est arrogée. En effet, incapables de battre le Niger, les Barea ne participeront pas à la prochaine CAN qui se déroulera au Cameroun début 2022. Avant le match, l'équation était simple pour Madagascar : il fallait gagner et croiser les doigts en espérant que la Côte d'Ivoire l'emporte face aux Ethiopiens. Si les Eléphants ont rempli la deuxième partie du contrat, les…
A deux jours du match, le ministre de la Jeunesse et des Sports Malagasy, Tinoka Roberto, s’engage pleinement avec l’équipe nationale malagasy qui disputera, ce jour, la sixième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021. Un match crucial pour la qualification des Barea de Madagascar car ils n’ont pas d’autre option que la victoire pour espérer une qualification et que la Côte d’Ivoire batte l’Ethiopie à Abidjan.L’équipe du MJS est au taquet pour réunir toutes les conditions menant vers cette victoire. Dans la foulée, elle a fait appel au respect des gestes barrières. Le ministère assure…
Page 1 sur 58

Fil infos

  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire
  • Lutte contre la Covid-19  - L’Etat d’urgence reprend, le confinement en suspens
  • Covid-19 - Madagascar choisit deux vaccins

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cause nationale
    En 1959, le tout jeune Gouvernement malagasy dut faire face à une grave inondation qui sévit presque dans toute l’île, notamment à Antananarivo et environs. Dans la Capitale, Ikopa déverse ses eaux sur tous les bas-quartiers. Betsimitatatra et ses rizières immergées ! Le Gouvernement de feu Philibert Tsiranana déclare Antananarivo en « zone sinistrée » et « l’état d’urgence nationale » est décrété. Pour affronter ce sinistre national sans précédent, le Gouvernement malagasy fait appel à la contribution de tous étant donné qu’il s’agit d’une cause nationale. On se rappelle du « Fitia tsy mba hetra » par le moyen duquel chaque concitoyen est convié à participer. A noter que les caprices (les crues) de l’Ikopa et de Sisaony créaient depuis la nuit des temps des problèmes à tous les gouvernants. Les souverains et leurs sujets d’Andrianjaka à Andriamasinavalona et surtout Andrianampoinimerina durent rivaliser d’ingéniosité pour construire des digues afin…

A bout portant

AutoDiff